Au centre la D18 menant à Calce , sinuant dans des décors palpitants (photos @freddyRabasse)

Calce trempé dans une nature « sud de France » grandiose

Au fond, la nouvelle bergerie… les Calçois et les Calçoises (211 habitants ) font renaître le pastoralisme

 

En ce printemps bouleversé par des températures élastiques, le village-vigneron de Calce s’est vu relativement épargné par les calamités liées aux gels récents*. Située en plein cœur d’une étendue de garrigues parfumées et de paysages viticoles entretenus, la commune sait gérer son espace vital. Elle a su rester humble et ne pas tomber dans les démesures : « il fait bon vivre à Calce » .

Et quand les chaleurs de l’été arriveront, autour de la place, reviendront les respirations rafraîchissantes au sein du petit bistrot de pays, les moment de quiétudes à l’ombre des vielles bâtisses patrimoniales…

 

*Renseignements pris auprès de la mairie de Calce, un seul vigneron calçois se serait déclaré victime des gelées, à hauteur de 30%.

 

(Textes et photos Freddy Rabasse)

 

Vue jusqu’à mare nostrum depuis un territoire étalé sur plus 2 300 hectares

La place, coeur du village

Le mas « Las fonts » une des fiertés des villageois.