« Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît » (Michel Audiard, dans le texte)