Dans le journal Le Figaro, daté du vendredi 21 août 2015, Mathieu de Taillac, correspondant à Madrid, annonce que « le chef du Gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, table sur le chiffre historique de 68 millions de visiteurs en 2015, soit trois millions de plus qu’en 2014. L’Espagne confirme ainsi son rang de deuxième pays touristique au monde derrière la France (…). Madrid, qui mise sur la culture et le tourisme d’affaires, reste la ville la plus prisée d’Espagne (8,4 millions de visiteurs en 2014 selon l’Institut national de statistiques, contre 6,7 millions pour Barcelone). Mais la quatrième destination est une ville de moins de 70 000 habitants : Benidorm. La station balnéaire a planté ses gratte-ciel hôteliers sur un petit village de pêche dans les années 1950. C’est l’archétype du tourisme de masse à l’espagnole : plage, soleil, services bon marché et immenses capacités hôtelières, 1,9 million de touristes y sont venus en 2014, dont 600 000 Britanniques (…) ».