Certes, dès qu’il est question d’un restaurant à ciel ouvert sur la plage, dans les dunes, près d’un quai, à quelques pas de la mer ou sur les traces d’un sentier côtier, il y a immédiatement comme un parfum de paradis qui s’emballe, une parenthèse hors du temps, un point de rencontre idéal entre ciel et terre… une vue sur mer propice à toutes les gourmandises, spirituelles et/ ou matérielles, une beauté balnéaire. La Casa Pardal, fondée il y aura bientôt 30 ans – vous avez bien lu : trois décennies complètes – par Betty et Paul, c’est un peu de tout ça à la fois. C’est : « il était une fois un restaurant à la plage », à quelques encablures d’un bunker que tous les Torreillans – habitants de Torreilles – connaissent.

Au milieu de nulle part, presque cachée dans les dunes, La Casa Pardal c’est un cocon « blanc-bleu » (en rapport avec les réverbérations de la Méditerranée) – située à une cinquantaine de mètres – au milieu des grains de sable, c’est un casot, un mas, un corps de ferme oublié, un clos des songes… C’est toute une histoire, une sorte de fresque habitée par des artistes, des personnages insolites, des célébrités locales, tout un tas de gens d’ici et d’ailleurs séduits par le cadre environnemental, certes, la gentillesse de l’équipe également, sans oublier une cuisine catalane avec ses spécialités dont la renommée se poursuit bien au-delà des Corbières et des Pyrénées : calamars farcis, suprême de morue, tapas grillées à la planxa, etc.-etc. Installez-vous, vous êtes bien au paradis, vous ne rêvez pas !