Salut les amis …
Bon dimanche à vous, le mien, ce fût une belle dépression dans une mer cabossée. Il est 18h, je n’arrive plus à dormir, j’ai comme un goût amer et même depuis 48h un profond dégoût de la mer.
Je suis ballotté dans tous les sens, mon bateau file mais je subis, je n’éprouve plus aucun plaisir. Cet océan n’a rien de comparable avec nos plages de Paulilles ou même notre houle de Collioure.
Peut-être est-ce là un signe de l’Indien qui fait sa révérence, ou bien ce fameux Pacifique qui m’accueille avec tous les honneurs ?
Se profile devant moi la Nouvelle-Zélande ; ses criques seraient pour moi un dernier abri, j’avoue y penser.
Serait-ce peut être plus sage, ou devrais je passer sans me retourner ?
Les anges qui guident cette longue route me feront signe : stop ou encore ?
C’est une drôle de fin d’année !
Cette incertitude, ces pensées négatives ne font pas bon ménage avec cette aventure que je vis depuis maintenant 109 jours.
Il est 21h et je reprends ma plume…
Je vous ai laissé la mine triste mais tout va bien maintenant, après avoir avalé un bon petit plat de chez resto toto, je me sens beaucoup mieux !
Mon régulateur n’a pas apprécié cette houle déferlante, mon pilote auto ne fonctionne que sur un seul panneau solaire… bref, j’ai du boulot pour ces prochaines heures tant mieux ; la météo me prévoit accalmie pour ce début de semaine. La fin, elle sera différente, plus sportive, moins Pacifique ! 40 a 50 neuds en prévisions… ça va swinguer sur Toto…
Je remonte plus au Nord pour être au plus près du Haka… ces chants guerriers des halls blacks m’ont toujours fasciné .
Je vais passer au plus près de cette île et y puiser la force qu’elle dégage… tous les marins vous le diront : « Respirer un bon coup et mètre le Cap sur le Horn ».
À nous le Pacifique, notre aventure continue, tous vos messages me font du bien, ils me parviennent tous… vous êtes ma ligne d’arrivée et je vous souhaite le meilleur pour cette année 2019 !
À bientôt !
David et… Toto