Après la quinzaine Franco-allemande qui s’est déroulée le mois dernier à Montpellier, avec la participation de Carole DELGA, la présidente socialiste de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, où  l’on a pu voir quelques Perpignanais présents, ce sont des établissements du tourisme locaux qui ont démarché la clientèle allemande pour vendre la ville et le département aux  tour-opérateurs franco-allemands.
Un travail de fourmi qui consiste à démarcher le pays le plus peuplé d’Europe en proposant un circuit en Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée passant par Perpignan et le Roussillon, avant de rejoindre la Principauté d’Andorre, plutôt que de passer par Foix et Mirepoix, en Ariège, et ce en leur vendant les produits locaux et la culture du Pays Catalan.
Plusieurs contrats avec des tour-opérateurs ont ainsi été signés pour 2019/2020, avec des hôteliers qui n’ont pas hésité à envoyer leurs commerciaux parlant couramment l’allemand, pour vendre Perpignan. Ils sont peu nombreux localement à maîtriser la langue de GOETHE, le Perpignanais Jimmy PARADIS fait justement partie de ces engagés à avoir pris la route pour l’Allemagne « afin de conclure les contrats en cours »…  Plusieurs hôteliers et restaurateurs, cavistes et autres commerces peuvent donc aujourd’hui compter sur ce nouveau souffle économique local pour l’année prochaine.
« Les Allemands sont de plus en plus nombreux à se rendre en Occitanie », souligne Jimmy PARADIS, « le plus difficile est de vendre Perpignan et de détourner leur circuit pour leur donner l’envie de passer deux jours dans notre magnifique département…  Quand on veut, on peut ! ».