Implanté dans le secteur perpignanais de Château Roussillon, le centre commercial « Carré d’Or » – dédié à la famille, l’habitat et la mode – a rapidement trouvé sa place et sa clientèle dans l’économie locale, porté par une architecture commerciale insolite : conçu comme un village catalan, où l’ocre et la terre cuite dominent pour offrir une expérience « shopping » originale aux Perpignanais.e.s et aux touristes bien sûr.

Depuis le 1er juin e jusqu’à mi septembre, le « Carré d’Or » est ouvert non-stop de 9h 30 à 19h 30.

Pour garder une longueur d’avance s’agissant des animations, par exemple, Stéphane ROUSSEL, du groupe SOFIDEC, a confié au talentueux Philippe SAUVAL, de la société S en Ciel spécialisée dans la décoration et la communication événementielles, secondé pour relever ce défi par l’Argelésien Thierry COSTA, la mission de créer un événement durant la saison estivale en cours. Des nuits d’imagination, d’innovation, et Philippe SAUVAL nous entraîne aujourd’hui dans une fresque céleste de toutes les couleurs, une composition qui assurément n’aurait pas déplu aux maîtres du « fauvisme » – tels Derain, Dufy, Matisse… – qui ont séjourné sous le ciel du Roussillon dans les années 50 à 60.

L’année dernière, déjà, avec ses dizaines de parapluies aériens flottant au-dessus de nos têtes dans les ruelles du village de Sainte-Marie-la-Mer qui lui avait offert son coup d’essai, Philippe SAUVAL nous avait surpris, émerveillé, littéralement « bluffé », aujourd’hui il récidive tout en trouvant les moyens de nous surprendre à nouveau. A n’en pas douter, cet été le « Carré d’Or » va être la scène perpignanaise de tous les selfies, vous pariez combien !