Depuis lundi, la circulation routière est particulièrement difficile sur les axes qui couvrent le territoire départemental et en particulier sur le littoral…

Quelques exemples : lundi, justement, en matinée, il fallait plus de 30 minutes pour aller de Leucate au Barcarès, deux communes pourtant séparées par à peine une poignée de kilomètres… et, hier encore, toujours en matinée, près d’une heure et demie (sans accident de la circulation) pour rallier Le Barcarès depuis Argelès-sur-Mer, en passant par Canet-plage, Sainte-Marie-la-Mer et Torreilles, 30 kilomètres au total !

Sur la voie littorale qui relie Saint-Cyprien plage à Canet-plage, en fin de matinée toutes les places de stationnement sont occupées… De sorte que la belle plage ne devient plus qu’accessible par bateaux !

Bref, la foule estivale est bien présente au rendez-vous… fidèle au mois d’août, ce que l’on constate depuis ces dernières années, à savoir que désormais la majorité de la période qualifiée de « haute saison » se concentre exclusivement sur la première quinzaine du mois d’août (voire au-delà jusqu’au 20-25 août selon le calendrier scolaire), et non plus de mi-juillet à mi-août.