Ce type de concours de travail sur moutons a été initié dans la ville de Ribes de Freser, en Espagne, à l’initiative d’un vétérinaire, Agusti Franco Franco. Il procède d’une ancestrale tradition pastorale pyrénéenne : les bergers d’alors, prompts à vanter les mérites de leur chien, confrontaient leur compagnon à un lot de brebis sur un parcours d’obstacles dont la tradition a fidèlement gardé le tracé.

Nombre de villes et villages de la chaîne pyrénéenne proposent aujourd’hui de telles manifestations dont le côté spectaculaire séduit un large public. En Catalogne, la federacio catalana dels concurs de gossos d’atura reconnait six concours qui se déroulent durant l’été selon un calendrier immuable : à Ribes de Freser, bien sûr, à Castellar de N’Hug, Llavorsi et Prades, ainsi qu’à Canillo en Andorre et à Osséja en France (département des Pyrénées Orientales).

DATE, HEURE ET LIEU

La date du concours d’Osséja est fixée toujours l’avant-dernier dimanche de juillet soit le 20 cette année, selon un calendrier établi par la fédération catalane. C’est le premier d’une série de six concours qui se succèdent tout au long de l’été dans les différents villages de Catalogne et d’Andorre appartenant à cette même fédération.

Le site est tout à fait champêtre. Il s’agit d’un grand champ attenant au village, à flanc de colline, avec une magnifique perspective sur le village d’Osséja avec pour toile de fond la chaîne du Carlit. Le public est disposé autour de la zone clôturée des épreuves, soit un vaste espace de plus de 200 mètres de long et 20 de large. Les troupeaux servant aux épreuves sont maintenus dans des corrals situés au fond du terrain, non accessibles au public afin de respecter le temps de repos des animaux. La durée du concours est de trois bonnes heures, et la première épreuve débute à dix heures après la bénédiction des hommes et des bêtes.

LE DEROULEMENT DES EPREUVES

Le concurrent occupe un poste fixe sur une estrade et commande son chien à distance. La première épreuve (env. 5mn), qui donne accès à une deuxième épreuve selon classement, comprend les étapes suivantes :

– Le chien doit emprunter un parcours délimité par des drapeaux au cours duquel deux arrêts sont imposés à la décision du président du jury.

– A l’issue de ce parcours le chien poursuit sa course et va prendre possession d’un lot d’une vingtaine de brebis qu’il doit ramener vers l’estrade du concurrent selon un trajet libre (le plus direct possible). Au pied de l’estrade un cercle de quatre mètres de diamètre environ est marqué à la craie. Le chien doit conduire et maintenir les brebis dans ce cercle jusqu’à immobilisation.

– Le chien pousse ensuite les animaux vers une porte matérialisée par deux claies et les faire passer par cette porte. Le franchissement de la porte par la dernière brebis constitue la fin de cette première épreuve.

Cinq lots de vingt brebis chacun sont prévus afin de ne pas fatiguer les bêtes. Chaque lot accomplit deux ou trois passages selon la fréquence des renouvellements décidée par le jury. Pendant les changements de lots le public a droit à une animation musicale par un groupe de musique traditionnelle. Les 6 ou 7 concurrents sélectionnés pour la seconde épreuve (8mn environ) doivent envoyer leur chien prendre possession du troupeau au fond du champ et l’acheminer vers un enclos circulaire. Les brebis doivent rentrer dans cet enclos sous l’action du chien. Enfin celui-ci doit faire sortir le troupeau de l’enclos et l’épreuve se termine lorsque le dernier animal est à l’extérieur.

Le jury, constitué de membres appartenant aux différentes associations organisatrices établit son jugement sur les bases suivantes : bonne réalisation des différentes composantes de l’épreuve, qualité du travail du chien, comportement de ce dernier envers les animaux… Les morsures sont pénalisées et l’élimination survient à partir de trois.

LES PARTICIPANTS

Tous types de chiens sont autorisés. La suprématie revient aux border collies mais la présence de chiens de races continentales (beauceron et bergers des Pyrénées essentiellement) est très appréciée.

Les concurrents viennent de toute la Catalogne, mais également des Pays basques français et espagnol, du Béarn et d’autres régions de France . Il leur est demandé de se présenter en habit traditionnel de leur région d’origine.

LES ANIMATIONS

A peu de distance du lieu des épreuves prend place un marché où se côtoient producteurs locaux (vins et fromages pour la plupart) et artisans venus de différents endroits du département. Vu la longueur du concours ce marché constitue un lieu d’intérêt et de détente pour tous.

On y trouve, entre autre, un stand consacré aux chiens de protection des troupeaux, les célèbres «patous», ce qui est une excellente occasion pour informer le public des règles à respecter lors de ses balades en montagne et des rencontres avec les troupeaux en estive.

Chaque année une animation ayant trait à la relation entre l’homme et l’animal se déroule pendant les épreuves et l’après-midi. Le souci des organisateurs est de placer cette animation sous le signe de l’animal «utile». Cela concerne le travail avec le chien et le cheval essentiellement. Les gens intéressés peuvent ainsi échanger avec les différents acteurs dans ce domaine très varié.

30ème ANNIVERSAIRE

Le concours d’Osséja fêtera ses 30 ans d’existence cette année. Si le concours se déroule en lieu et heure habituels, la manifestation sera précédée le samedi d’une journée thématique sur :

– la domestication,

– le pastoralisme régional,

– la relation entre l’homme et le chien.

Cette journée se veut interactive et sera entrecoupée d’intermèdes musicaux et des dégustations de produits du terroir seront proposées au public.

Par ailleurs sachez que des séjours incluant hébergement, découvertes touristiques et culturelles sans oublier la gastronomie, sont à disposition par le biais de divers sites internet et/ou de tour opérateurs…

LE PROGRAMME COMPLET

Cette année le village d’Osséja célèbre la trentième édition de son concours international de chiens de berger, à cette occasion deux jours de fêtes vous sont proposés :

Le samedi 19 juillet (salle des fêtes et cinéma)

Tout au long de la journée trois conférences-débats en alternance avec des intermèdes musicaux et gourmands.

10h 30 : Entrée en musique avec le groupe traditionnel Zinga Zanga («cabrette» et «graille» des monts de Lacaune)

11h : Conférence-débat «Aux sources de la domestication du chien» par Jean-Denis Vigne, directeur de recherches au CNRS, attaché au Museum d’Histoire Naturelle de Paris

12h 30 : Dégustations en musique

13h 30 : Conférence-débat «L’attachement, question de vie ou de mort, et plus particulièrement dans la relation entre l’homme et le chien», par le Dr Claude Beata, vétérinaire-Comportementaliste, auteur de l’ouvrage : «Au risque d’aimer»

15h 30 : Goûter en musique avec le groupe «Tripleclic»

17h : Conférence-débat «Pastoralisme d’avant, un exemple chez nous : la montagne d’Enveitg», par Christine RENDU, Chercheuse au CNRS, et «Pastoralisme aujourd’hui, quelles problématiques ?» par Sarah FICHOT, Chargée de prospective et de développement au niveau de la chaîne des Pyrénées

18h 30 : apéritif de clôture en musique

Entrée générale : 12€ (traduction simultanée français-catalan)

Le dimanche 20 juillet (lieu-dit «Paillès d’avall») :

10h-13h : 30ème concours international de chiens de berger…

Et toute la journée : animations, marché de producteurs, artisanat, restauration sur place par les éleveurs ovins du plateau, animation musicale par Zinga Zanga, animation pour enfants avec un Parcours Aventure Mobile…

Le matin : La tonte des brebis. Fabrication à l’ancienne d’un joug à partir d’un tronc, présentation des mules catalanes d’Olivier Courthiade

L’après-midi : démonstration de recherche de personnes avec les chiens de l’équipe de secours de la Seu d’Urgell, et démonstration de «disc dog» (plus connu sous le nom de frisbee) avec Rafaël Bosch, vice-champion d’Espagne de la spécialité.

…et tout ça en musique.

Entrée : 5€ (3€ enfants) / Tarif de groupe – Entrée libre pour les animations et le marché artisanal de l’après-midi.

 

CONTACTS

ORGANISATION – Paul LIBMANN : 06 87 69 18 96 / p.lib@live.fr

MAIRIE D’OSSÉJA – Daniel DELESTRÉ – Maire : 04 68 04 53 40

COMMUNICATION – Stéphane BUATHIER : 04 68 04 53 40 / com-osseja@orange.fr