Pour le 4ème week-end consécutif, Météo France nous annonce, dans ses prévisions météorologiques, un week-end à venir particulièrement maussade sur le plan du temps, entre « très nuageux » et « averses », même si les températures devraient rester haut-perchées pour la saison, en tout cas au-dessus des moyennes saisonnières… Ouf !

Le problème est que pour les trois week-ends écoulés, dont celui de Pâques, les méorologues se sont bel et bien plantés ! Fi des « entrées maritimes » qui devaient soi-disant nous pourrir les week-ends sur le sol roussillonnais… Comme cela était pourtant claironné à grands renforts de médias, à la télé, surtout, et le vendredi veille de week-end, encore et encore.

Se planter aussi monumentalement à vingt-quatre heures près – du jour au lendemain – en 2011, cela parait très, très inquiétant. Les professionnels du tourisme implantés sur le littoral roussillonnais commencent à tirer la sonnette d’alarme et, certains d’entre eux, s’apprêteraient à demander très officiellement des explications à la direction de Météo France. Car, selon eux, les fausses prévisions météorologiques seraient à l’origine de l’annulation de certains séjours dans notre département. Les Toulousains, par exemple, qui constituent en cette période de l’année, et de par leur proximité territoriale, le gros des troupes touristiques hors saison, viennent en bien moins grand nombre lorsque Météo France annonce un week-end « pourri » dans les P-O : « Le coup de l’essence venant incontestablement, considérablement, greffer les budgets au niveau des déplacements pour quarante-huit heures, les gens y regardent à deux fois avant de s’engager pour venir… Alors, si, en plus, on leur dit qu’il ne va pas faire beau, c’est sûr ils n’hésitent plus, ils restent chez eux ou ils filent sur la façade Atlantique… Il y a vraiment un gros problème depuis un mois. Météo France via les télés nous annonce du mauvais temps tous les week-ends, pour samedi et dimanche prochains encore ! », ne décolère pas un hôtelier-restaurateur de la Côte Vermeille. Même son de cloche chez les cafetiers et commerçants d’Argelès-plage, même si ceux-ci admettent « tirer leur épingle du jeu grâce aux vacances scolaires… Regardez, pour l’ouverture de la station, lors du week-end Pascal, pour notre traditionnelle fête américaine du dimanche, il devait pleuvoir selon la Météo… On a tous déjeuné dehors, en terrasse, sous le soleil exactement… ».