Ci-dessus : Juan Carlos PONCE, de la RENFE, et Laurent GAUZE, dans les locaux de l’ambassade de France à Madrid.

 

Le 27 avril dernier, Laurent GAUZE, vice-président de la Communauté Urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM) en charge du Développement économique, était à Madrid (Espagne), à la Résidence de l’ambassadeur de France, pour représenter le Président de PMM et maire de Perpignan, Jean-Marc PUJOL, dans le cadre d’une nouvelle opération « Qui a vocation à mettre en valeur la qualité, la rapidité et l’accessibilité de l’offre ferroviaire, conformément aux engagements environnementaux signés entre les deux Etats, France et Espagne… ».

Depuis décembre 2013, les liaisons ferroviaires établies entre l’Espagne et plusieurs villes de France – dont Perpignan – maintiennent et renforcent les échanges franco-espagnols et l’essor du tourisme dans les régions françaises.

A la veille de la saison estivale, « il s’agissait aussi de promouvoir auprès du public espagnol la possibilité, lors de courts et longs séjours, de rejoindre aisément depuis Madrid ou Barcelone de grandes villes françaises, comme Perpignan justement, renforçant ainsi leur attractivité », a souligné Yves SAINT-GEOURS, ambassadeur de France en Espagne, qui avait convié à ce rendez-vous, en partenariat avec RENFE-SNCF, les représentants de la presse généraliste comme spécialisée, ainsi que des professionnels du secteur.

Laurent GAUZE s’est félicité à l’issue de cette rencontre, « des retombées très positives qui devraient suivre. Notre ville Perpignan, et sa région, avec ses atouts culturels et patrimoniaux jouit d’une excellente image dans l’opinion publique madrilène. Je m’en rend compte de plus en plus à chacun de mes déplacements dans la capitale espagnole. Je suis convaincu qu’avec Madrid nous pouvons tisser des liens aussi forts, puissants et sincères qu’avec Barcelone. Ces deux grandes villes, par leur démographie et leur économie territoriale, nous ouvrent des perspectives fantastiques, à nous maintenant de les saisir, de construire de nouveaux échanges ».