Attendu comme prévu du 18 au 22 octobre prochains en baie de Port-Vendres et sur les quais, le Trois-mâts français le plus célèbre et sans aucun doute le plus connu des deux côtés de l’Atlantique (et en Méditerranée puisqu’on a appris aujourd’hui que c’est bien à Port-Vendres qu’il fait ses plus gros scores d’affluence lorsqu’il est en visite) – Le Belem – fera une escale prolongée de cinq mois à partir du 22 octobre !

Contacté par notre rédaction, le maire de Port-Vendres, Jean-Pierre ROMéRO, par ailleurs 1er vice-président de la communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibéris, nous a confirmé ce scoop en fin d’après-midi : « Le Belem sera effectivement à quai à Port-Vendres pendant sa période d’hivernage. C’est une première, car son port d’attache est Nantes. Il faut féliciter tous ceux qui sont à l’origine de cette décision, et que j’ai eu aucun mal à convaincre quand la possibilité d’accueillir Le Belem sur une aussi longue période s’est présentée, en premier lieu je tiens à féliciter Christine FABRESSE, la présidente du Directoire régional de la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon. Elle n’a pas hésité à soutenir le projet dès qu’elle en a eu connaissance ; je rappelle qu’elle est elle-même originaire de Port-Vendres. Nous avions besoin d’engagements forts pour concrétiser ce projet, Christine FABRESSE s’est inscrite dans la démarche, comme d’ailleurs le Département avec son 1er vice-président, Michel MOLY, comme d’ailleurs la Chambre de Commerce et d’Industrie de Perpignan et des P-O, grâce à son président Bernard FOURCADE, sans oublier naturellement la communauté de communes et son président Pierre AYLAGAS. Sans eux, sans ces collectivités et institutions, il faut le dire la municipalité de Port-Vendres n’aurait pas eu les épaules assez larges pour mener à terme un tel projet. J’en suis très heureux ! D’autant plus que chaque fois que Le Belem fait escale à Port-Vendres, c’est l’image de tout le département qui s’impose dans l’opinion publique, dans les médias, c’est toute l’activité du secteur touristique qui est mise en avant sur la Côte Vermeille, notamment ».