(photos Freddy@Rabasse)

 

L’été 2020 s’achemine peu à peu. Pour autant, le merveilleux village de Py – 90 habitants*, appelés « les Pinencs » – haut-perché à plus de 1 000 mètres dans le canton du Canigou, encerclé par mère nature, rayonne de tranquillité.

Tout est là, précautionneusement à portée de main et posé dans un écrin de verdure inestimable : forêts, prairies, vieilles pierres, ruisseaux, fontaines… sans oublier la précieuse Rotja toujours aussi resplendissante !

Plein les yeux, vous en aurez.

Passez devant l’auberge, vous entendrez un brin d’animation, puis déambulant dans les ruelles, vous serez traversé par un parfum de silence…

Faire une escapade à Py, c’est remplir son esprit d’un bonheur authentique. Y faire détour c’est un jour y retourner…

Pour les férus d’Histoire :  lors de la révolte des Angelets (1661-1674) contre l’instauration de la gabelle du sel, Py est un bastion de résistance aux troupes de Louis XIV. Les angelets sont sévèrement défaits le 5 mai 1670 au Coll de la Regina, situé au pied du Pla Guillem. Le village de Py se voit condamné au rasement total, du sel devant être répandu sur ses ruines…

 

*Le village de Py a compté jusqu’à 667 habitants… c’était en 1851. Depuis, sa population n’a cessé de décroître spectaculairement, descendant sous la barre des 500 habitants à partir de 1886 ; puis sous la barre des 200 habitants dès 1946.