Benjamin CLAUDE (à gauche) et Maxime BESIN qui a la responsabilité du bar à ses côtés.

 

 

Depuis quelques jours, Collioure, la « Perle » de la côte rocheuse (et de la Région), s’est dotée d’un nouvel établissement, ou plutôt d’une annexe d’un restaurant déjà existant, La Voile (encastré sous la table gastronomique du Neptune), unique – déjà de par sa position stratégique – sur toute la façade maritime régionale courant de Cerbère jusqu’aux portes de la Camargue.

Désormais, La Voile, ce n’est plus uniquement un bar-restaurant haut-perché sur la plus prestigieuse des baies en Languedoc-Roussillon, quelque part entre la mer et le ciel, avec son comptoir et ses tables disposées devant la Méditerranée face au majestueux Château Royal et à l’insolite clocher qui prennent l’eau de toute part (c’est une image), c’est également une terrasse à cocktails, sorte de rhumerie antillaise (pour l’ambiance des chaudes nuits d’été), installée dans les rochers.  Les consommateurs amateurs de cartes postales idéales pour (se) déconnecter totalement, apprécieront l’atmosphère, inoubliable en soirée, car encore plus près des étoiles.

Quelle belle idée qu’a eu là le docteur MANYA, maire de Collioure, d’autoriser cette création provisoire, le temps de la plus belle des saisons pour découvrir l’un des plus beaux villages de France. En acceptant le projet de Benjamin CLAUDE – fils de Christophe CLAUDE, grande famille colliourencque qui nous a habitués à de belles réussites commerciales localement – il permet à Collioure de retrouver ses couleurs, après la fermeture du célébrissime Petit Café, par exemple. Les fans du site – on pense là notamment aux Toulousains les plus fidèles en quantité et en qualité – se retrouveront vite sur les traces de leurs héros : les maîtres du « fauvisme » et du « cubisme » sans lesquels Collioure ne serait pas Collioure.

Cette terrasse posée sur les rochers a conservé le nom du restaurant dont elle dépend commercialement, La Voile. Mais les habitués, nombreux déjà la nuit tombée, l’ont vite rebaptisé « Le BDM » pour « Baco Del Mar ».

L’endroit fonctionne tous les jours, de 8h à 2h du matin. De temps en temps, entre deux passages de yachts, des concerts viennent rythmer les lieux, mais juste le temps de l’heure apéritive, pas plus longtemps. Car ce n’est ni un club ni une discothèque, c’est bien et réellement un bar lounge où le farniente est le maître du temps. On peut aussi, comme au restaurant, y savourer du poisson frais dans une cuisine méditerranéenne typique (le Chef Sébastien LADUGUIE maitrise parfaitement les recettes traditionnelles avec une touche personnelle de magie) ou simplement des tapas grillés revisités en cuisine façon « à la plantxa » ; prendre un verre de vin (la carte dessine les plus beaux contours du cru) et se faire plaisir en contemplant le décor tout simplement ; on peut aussi venir en bateau, les pieds dans l’eau… Venir comme vous êtes !, pour plagier une célèbre enseigne américaine pionnière dans la restauration rapide internationale.

Pour les Colliourencs, cette ouverture revêt aussi un caractère exceptionnel, dont la municipalité du docteur MANYA a immédiatement mesuré l’intérêt : elle permet d’aménager et de sécuriser (en l’éclairant) un petit bout de paradis sur la superbe promenade qui relie le quartier du Faubourg au luxueux hôtel-restaurant Les Trois Mas/ La Ballette.

Vous l’aurez compris : La Voile et son BDC, accrochée à flanc de rochers, en restanques, est une escale céleste sans quitter terre qui permet de tutoyer les étoiles, avec à ses pieds en cette saison la douceur méditerranéenne…

 

Certains soirs, à l’heure apéritive, des concerts « très jazzy »…