Une grande page de la vie colliourencque vient de se tourner : le restaurant-club de plage « Le Casot », situé sur la plage Saint-Vincent, située à l’ombre du célébrissime clocher de Collioure, n’ouvrira pas ses portes cet été. En tout cas, tel que les habitués, nombreux et intergénérationnels, le connaissait. Amandine BOISVERT et Jacques MONTARGES ont rendu les clés à la commune, après nous avoir régalé pendant de nombreuses saisons estivales. On se souvient que l’endroit avait été créé par un fort en goût (et en gueule aussi!), Pierre BOILAT, et sa délicieuse épouse Francine, sous l’enseigne « L’Oasis ». Evidemment, difficile d’y échapper quand on rentre d’Afrique du Nord.

« Le Casot », c’est donc fini. De source généralement bien informée : plusieurs candidats à la reprise se sont déjà fait connaître. Il se murmure également que le maire de Collioure, le docteur Jacques MANYA, réfléchirait sérieusement à une autre destination touristique des lieux. Il s’agirait alors de ne plus accorder de concession à un établissement de bouche – « les restaurants sur Collioure sont légion »… – mais plutôt de favoriser l’implantation d’une sorte de « pôle nautique », un endroit où seules les activités « avec l’eau de mer » seraient autorisées…

Rappelons à ce stade qu’il n’y a que deux resto-clubs de plage à Collioure : plage Saint-Vincent donc et au Faubourg.

Quand à Amandine BOISVERT et Jacques MONTARGES, ils souhaitent se lancer dans une autre aventure commerciale ailleurs, « à l’année ».

A suivre.