Isabelle et Michel Moly ont ouvert le bal… face au bar de l’Ambiance !

« C’est la fête à Collioure, c’est la fête de Collioure ! Dès aujourd’hui et pour cinq jours nous vivrons au rythme de la fête, de la musique des fanfares et des sardanes, des jeux nautiques et des courses, des traditions et des spectacles pyrotechniques. Dès aujourd’hui et pour cinq jours, les maisons de Collioure s’ouvriront à nos amis venues d’ailleurs partager les joies de notre festa major. Dès aujourd’hui et pour cinq jours, nous ferons perdurer l’héritage festif de nos anciens qui célèbrent Saint-Vincent depuis 312 ans ! Bonnes fêtes à tous ! (…) ».

Comme chaque année, il y avait beaucoup de monde pour l’ouverture des fêtes.

C’est ainsi que Michel Moly, maire de Collioure et 1er vice-président du Conseil général des Pyrénées-Orientales, a démarré son discours, hier en début de soirée depuis la place de l’ancienne mairie, qui traditionnellement lance les fêtes de Saint-Vincent de Collioure (autour du 16 août), en fanfare et avec trois coups de canon s’il vous plait !

Beaucoup, beaucoup de monde !

Michel Moly a, en quelque sorte, donné la feuille de route pour (r)établir la confiance en l’avenir de ces fêtes qui trouvent leur ressort dans le respect de l’identité locale, de la fraternité et des traditions, dépassant ainsi tous les clivages : « Pour l’occasion, a poursuivi le maire de Collioure, je tiens à remercier au nom des Colliourencs et de tous nos amis, ceux qui oeuvrent pour faire de ces fêtes un moment si particulier dans nos vies, une parenthèse joyeuse ! Permettez-moi donc de remercier l’ensemble de nos artistes mobilisés : François Bernadi, artiste-peintre et écrivain colliourenc qui évoque toujours son Collioure, celui du Collioure-pêcheur-et-vigneron, et qui a créé cette année ce superbe bandana que je vois déjà porté par nombre d’entre vous ; Marc-André 2 Figuères, célèbre entre autres pour ses sculptures-objetsPoint-de-Vue, ces encadrements vides dorés, sur socle, qui font le bonheur de tous les photographes dans Collioure, et que nous retrouvons sur l’affiche. Ce docteur en Arts et Sciences de l’Art a créé l’affiche officielle des fêtes 2013 déclinée en deux versions, jour et nuit (…) ».

Marc-André 2 Figueres, l’auteur de l’affiche des fêtes de Collioure 2013, François Bernadi qui a conçu le bandana, et Michel Moly, maire de Collioure..

Remerciements appuyés également et hommage : aux Vignerons de la cave Le Dominicain, « Qui comme chaque année, proposent une cuvée spéciale des Fêtes de Saint-Vincent (…) » ; aux artistes musiciens « encore nombreux à animer la ville cette année avec en tête les infatigables Bizzar’s qui tout au long de l’année mettent en musique nos fêtes, nos rues, tous les événements et animations qui rythment la vie de notre beau village (…) » ; aux élus du conseil municipal, l’ensemble des équipes municipales et de la communauté de communes « Qui organisent ces fêtes et veillent au bon fonctionnement de la ville pendant ces cinq jours ainsi que les hommes et les femmes qui assurent notre sécurité (…) » ; sans oublier « l’Union des commerçants et artisans de Collioure et tous les commerçants de la ville, les associations, les militaires du CNEC, les sponsors, les bénévoles du comité des fêtes, et de manière générale tous les Colliourencs et les amis de Collioure qui nous soutiennent et nous aident pour que la fête soit belle. A tous, un grand merci ! (…) ».

 

Marc Badia, président de l’Office municipal d’animation (OMA) d’Argelès-sur-Mer, et la resplendissante Sylvie Bonafos, présidente de l’Association des commerçants et artisans de Collioure (ACAC).

Ces fêtes de Saint-Vincent version 2013 sont dans la tradition de Collioure, « dans notre tradition commune », a rappelé Michel Moly. « Nous les avons héritées de nos anciens et cet héritage nous avons à cœur de le transmettre à nos enfants. Respectons les traditions séculaires des Fêtes de Saint-Vincent, procession en mer des reliques du patron de notre belle cité, jeux nautiques, jeux du fiço, concerts, fanfares, feu d’artifices, bals, sardanes et chants, courses de barques à rames, mais sachons écouter les jeunes qui s’impliquent dans la vie de Collioure ! Car la jeunesse, c’est l’avenir ! C’est pourquoi les jeunes ont toute leur place ici, en ces jours de fête. Ainsi, les jeunes du comité des fêtes, initiés par les anciens, nous proposent cette année une régate très particulière, une course d’OFNI – Objets flottants non identifiés – qui se déroulera dès ce jeudi 15 août, à 15h, sur la plage du Boramar. Nous serons j’en suis sûr, nombreux à les encourager ! (…) ».

Margaux Riera et Brice Sannac, les jeunes du comité des fêtes à l’origine de la première édition du Coulapic (OFNI) qui aura lieu ce jeudi 15 août à partir de 15h en baie de Collioure.

A ce stade du discours, la foule n’attendait plus que de connaître le nom du « fameux » maire des fêtes de Collioure, une tradition plus récente dans le cadre de ces festivités puisqu’elle ne remonte « que » en 1995. D’ailleurs, le second maire de cette lignée, Paul Foussat, très démocratiquement désigné en 1996, était présent à l’ouverture de ces fêtes, édition 2013. Il doit être le seul, certainement même, à n’avoir jamais manqué ce rendez-vous estival très prisé.

 

Paul Foussat, maire des Fêtes 1996, son épouse Nicole et Marc Badia.

« L’amour de la fête, l’amour de Collioure sont traditionnellement les qualités requises pour excercer le mandat de « Maire des Fêtes », a poursuivi Michel Moly, soulignant que ce mandat ne dure que le temps des fêtes, du 14 au 18 août 2013 en l’occurrence. Alors les bénévoles du comité des fêtes se sont mis en quête du candidat pour cette année 2013. Et si le maire des fêtes n’était pas une célébrité locale, un sportif, un artiste ? Et si notre maire pour ces jours à venir était là, devant nous, depuis des années, à nos côtés pour que vivent ces fêtes ? Et si être maire des fêtes c’était tout simplement un état d’esprit ? La fête de Collioure veut être une fête de rencontres : on se voit, on se parle, on partage, on chante… On se réjouit ensemble… Nos liens d’amitié sont puissants, notre histoire commune est belle et ensemble nous écrivons l’avenir de nos fêtes ! Vous êtes le visage radieux, l’expression joyeuse de notre cité. Sans vous, point de musiques, point de rencontres, point de rires, point de souvenirs, point d’émotions. Point de fête ! (…) ».

Michel Moly avec Pierre Aylagas, député-maire d’Argelès-sur-Mer et président de la communauté de communes Albères/ Côte Vermeille.

Et, s’adressant alors directement à la foule, dans un face à face lumineux, le maire de Collioure de crier : « Vous êtes, chers amis de Collioure, chacun, le maire des fêtes de Saint-Vincent 2013 ! Chacun de vous, ici, ce soir, représente cet amour de Collioure, cet esprit de la fête colliourencque. Chacun de vous mérite d’être le maire des Fêtes de Collioure 2013. C’est pourquoi, pour cette occasion et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés, je vous déclare tous « Maires des Fêtes de Saint-Vincent 2013″ et j’ai l’honneur de vous remettre symboliquement les clés de la ville. Cette belle fête c’est vous, c’est nous tous ! ».

 

Bizarre, comme c’est bizarre, vous avez dit Bizzar’s ?