Depuis l’an 2000, c’est devenu la tradition « en plein air » la plus incontournable sur le sol roussillonnais à l’occasion du réveillon du Nouvel An : Collioure choisit un thème festif (via son comité des fêtes et une tribu de fous-furieux)… et en avant la musique ! Cette année, c’est une couleur qui gèrera le programme des hostilités : le blanc !

Dans cette « terre d’inspiration » en Pays catalan, les idées fusent au quotidien comme un feu d’artifices permanent, rythmé entre mer et montagne par des personnages et des personnalités connus et reconnus pour leur sens inné de la Fête ! Il y a chez eux à la fois du Voltaire et du Pierre Dac, du Frédéric Dard également, une véritable boîte à idées et boîte à secrets d’où jaillit un certain art de vivre… Dans le fief des anchois et du fauvisme, ces enfants du rock et de la baretine, capables de voguer sur toutes les vagues (lire ici « les tendances ») en barque catalane, incarnent mieux qu’un style, davantage qu’une génération : le sacre d’une époque ! Ils sont une sorte d’écriture collective, à la fois auteurs, compositeurs et interprètes d’une interminable saga dont ils maîtrisent superbement l’esprit, la forme… et les effets spéciaux parfois « border liner » ! On se demande comment une superproduction à fabriquer des séries télévisées n’a pas encore eu l’idée de planter ses caméras dans ce décor… naturel.

Ce 31 décembre 2013, comme c’est devenu localement LA règle qui construit la légende à chaque nuit de la Saint-Sylvestre, le plus désirable des villages du département des Pyrénées-Orientales se met naturellement sur « son 31 » en nous proposant un rendez-vous éphémère, une « Nuit blanche ».

Depuis l’An 2000 que le genre a été mis en place, chaque année pour la nuit magique du Nouvel An la commune de Collioure ne désemplit pas, voyant sa population permanente, au gré de la météo, tripler, voire quadrupler, au minimum !, pour passer d’environ 3 000 habitants à 10 000… Cette année encore, en plus donc des Colliourencs sur place, les organisateurs attendent de 5 000 à 10 000 visiteurs. C’est la raison pour laquelle ils ne souhaitent plus faire la promotion de l’événement dans les médias, même si une fois arrivé dans la Perle de la Côte Vermeille le meilleur accueil vous sera réservé.

Au programme de cette Nuit blanche, en direct du Boramar (sur le front de mer) : à 20h, défilé costumé et apéritif ; à 20h 30, ouverture des bodegas (restauration) ; à 22h 30, ouverture du chapiteau « danse » ; à minuit, « the » feu d’artifices.

Mais la soirée, car à Collioure on ne fait rien comme ailleurs, débutera ce mardi 31 décembre, à la mi-journée, aux Templiers de la famille Pous, où Patrick en salle, au comptoir et en terrasse laissera « carte blanche » (ça ne s’invente pas !) à la fanfare Les Bizar’s, dès l’heure apéritive. Puis tous les musicos mettront le cap sur le Café Sola de Laurent Puigsarbé pour un déjeuner de chasseur…