L’activité touristique permet à l’Espagne de renflouer complètement le trou de près de 17 milliards d’euros provoqué par le fossé existant entre les exportations et les importations du pays. Le tourisme est actuellement l’unique secteur capable d’assainir les comptes de la péninsule ibérique

Dans un article très intéressant publié en ligne sur lecourrier.es et signé de Noémie Busson, on apprend « qu’entre janvier et juillet 2012, le tourisme a rapporté à l’Espagne 23,877 milliards d’euros, soit une légère hausse de 0,6% par rappport à 2011 qui fut déjà une année record pour le secteur, selon les données de la Banque d’Espagne. Le secteur a réussi à clore le meilleur été de son histoire en termes d’arrivées de visiteurs (avec presque 21,6 millions seulement entre les mois de juin et août 2012) et les prévisions officielles annoncent déjà que 2012 sera la deuxième meilleure année touristique de tous les temps (atteignant 58,1 millions de touristes, juste derrière les 58,6 millions enregistrés en 2007).

Plus de touristes, mais aussi plus de dépenses ! Selon les chiffres du ministère de l’Industrie espagnol, la dépense moyenne journalière des touristes étrangers qui ont visité l’Espagne a augmenté de + 7% entre janvier et août 2012, atteignant 107 euros par jour. Quant à la dépense moyenne du touriste pendant la durée totale de son séjour, elle a connu une hausse de 2,5%, soit environ 956 euros.

La balance des paiements met en relation les recettes de l’Espagne en provrenance de différents secteurs de l’étranger et les paiements effectués par le pays en dehors de ses frontières. En ce qui concerne le tourisme, cette relation est nettement positive pour le pays. L’excédent généré par le tourisme dans la balance des paiements atteint très précisément 17,459 milliards d’euros depuis le début de cette année, soit + 1,78% ! (…) ».