Valmy, haut-perché sur les hauteurs du territoire de la commune d’Argelès-sur-Mer, entre ciel et mer, popularisé ces dernières années par le festival Les Déferlantes, internationalement reconnu pour la qualité de ses vins, devrait à partir de maintenant s’imposer facilement comme l’une des tables incontournables sur le littoral roussillonnais.

Le mercredi 18 juin prochain, l’équipe du Château de Valmy inaugurera son restaurant (cette manifestation est strictement privée, réservée aux personnes munies d’un carton d’invitation), La Table de Valmy, et ses salles de réception – pour séminaires, mariages, baptêmes, anniversaires, etc.-etc. – une offre commerciale qui vient compléter une hôtellerie haut-de-gamme solidement ancrée avec beaucoup de raffinement aux premières loges face à la Méditerranée.

Valmy, pour une poignée de privilégiés – osons le terme pour illustrer cet Eden, sorte de parenthèse inattendue dans la capitale européenne des campings – c’était déjà un site glamourissime avec ses rares chambres et suites ouvertes sur un prestigieux vignoble, offrant à la vue de chacun un spectacle magique dont les vignes se profilent telle des vagues jusqu’à la Grande Bleue et ayant pour tout horizon l’infini.

Une île, un palais, un coin de paradis, un havre, une rareté… La dolce vita, la vie devant soi, la vie de château, un art de vivre tourné vers l’extérieur, une curiosité, des sensations, la perfection, l’Exception, la bonne étoile… Une cuvée gourmande, un terroir, un vin friand, une cascade d’arômes… Valmy, c’est tout cela !

Désormais donc, avec l’ouverture de sa Table, Valmy devient un luxe accessible à tous, grâce à des formules dont les prix oscillent entre 25€ (le midi uniquement) et 45€, avec un menu à 35€, entrée + plat + fromage + dessert (eau & café compris), au choix : Tartare de thon ou Foie gras mi-cuit, pour les entrées ; Pavé de cabillaud snacké ou Quasi de veau Rosée des Pyrénées, pour les pats ; assortiment de fromages affinés du terroir ; Secret chocolat noir cœur fondant au Valmya ou Soupe fraîche de melon et de fraises à l’estragon glace verveine, pour les desserts.

Cerise sur le gâteau : pendant les repas chacun peut profiter des vins du domaine… à prix caveau ! Et un carton de 6 bouteilles acheté = une bouteille du même vin offerte à table.

Pour cette nouvelle extension du domaine viticole, les Carbonell n’ont pas hésité à s’entourer des conseils d’un « maître-restaurateur-épicurien », sans aucun doute le plus écouté et le plus respecté sur le sol roussillonnais, le plus professionnel en tout cas : André Duflot (fondateur de La Villa, à Perpignan).

Le cadre environnemental était déjà là, en scène, visualisant une certaine diversité botanique et végétale, la famille Carbonell, propriétaire du site, a su trouver les éléments justes, indispensables, pour mettre en musique ce jardin extraordinaire, sous le climat méditerranéen, pour y planter sur des sols argileux et calcaires un précieux été éclectique qui n’a son pareil nulle part ailleurs sur cette Côte Vermeille, authentique bijou naturel.

Et Valmy devient un alliage réussi d’une certaine modernité et d’un passé architectural toujours vivant : verdoyant, reposant, inspirant, accueillant, mais également impressionnant, émouvant, passionnant, éclatant… bluffant. Tout ça, légendé par une atmosphère mêlée de plantes agricoles et ornementales, dans un exemplaire unique !

Avec Valmy, les Carbonell ont trouvé la vraie voie de l’oenotourisme : le soleil, la Méditerranée, le ciel bleu et les vignes d’un domaine sans cesse en ébullition, qui pour se différencier des autres lieux n’hésite pas à investir dans l’innovation, à oser dans les défis les plus fous… Mais les décideurs locaux ont-ils réellement pris la mesure de la dimension qui pétille sous leurs fenêtres ? Valmy, 110 ans après son inauguration – c’était en 1904, cette grande demeure bourgeoise aux dimensions extravagantes et intimidantes fut réalisée par l’architecte danois Viggo Dorph-Petersen pour le compte du richissime industriel perpignanais, Pierre Bardou – la légende continue ! Plus belle encore. Et l’Histoire s’enchaîne.

L.M.

Le Château de Valmy côté pratique…

– Propriétaires : Famille Carbonell

– Responsable du site : Clara Carbonell

– Responsable de l’événementiel, relations publiques : Céline Senchet

– Directeur du restaurant : Ludovic Barat

– Chef de cuisine : Jérôme Le Brigand

– Œnologues : Jean-Michel Barcelo et M. Léon (consulting)

– Paysagiste : Philippe Deliau (Groupe ALEP)

– Architecte : Claire Guiral

– Salles de réception : jusqu’à 300 m2, pouvant accueillir près de 200 personnes en places assises.

– Restaurant La Table de Valmy : 120 places en terrasses, ouvert 7 jours/ 7, midi et soir. Réservations : 04 68 81 25 70 (et 04 68 81 15 18/ fax). www.chateau-valmy.com et contact@chateau-valmy.com

– Le domaine viticole : Vingt-cinq hectares cultivés en parcellaire, quelque 100 000 bouteilles produites chaque année… une offre de 9 vins en « cœur de produit », dont 2 vins doux naturels (VDN), les blancs, rouges et ses fameux rosés leaders d’une production synonyme de fraîcheur qui en fait le nectar préféré de la jeunesse roussillonnaise.