Au cœur de l’allée piétonne Jules-Aroles, « La Pulpeuse » (du nom de l’une des plus célèbres boutiques de prêt-à-porter de la station, avec « Vipère », « La Boîte à frusques »…), a retrouvé le sourire. Pur bonheur !

 

A l’entrée de l’allée Jules-Aroles, aux abords de « La Réserve », ambiance et effervescence vont de pair !

 

 

Il aura donc fallu attendre ce dernier weekend du mois de juillet pour que la saison estivale 2019 démarre enfin ! Depuis vendredi soir, la station balnéaire d’Argelès-sur-Mer a retrouvé les couleurs de l’été qui lui vont si bien : allées piétonnes agitées, terrasses de café-restaurants occupées, plages habitées, lieux de vie nocturne très animés, gendarmerie et police municipale (enfin) visibles, pieds-nickelés endimanchés, starlettes en devenir, bogosses tatoués… même si ces dernières quarante-huit heures trois épisodes orageux de grêle sont venus jouer les trouble-fêtes et momentanément perturber le cours de l’histoire, la plus populaire des stations ancrées sur le littoral roussillonnais s’est réveillée avec l’arrivée massive des touristes (avec tout de même deux semaines de retard sur le calendrier prévisionnel traditionnel qui pèseront lourd lors du bilan en fin de saison).

 

La vie est belle ! Même consommée avec modération

 

 

Chichi, dans son royaume du « Central Beach », la discothèque qui cartonne sur la côte nord-catalane, toujours bien entouré (photo ci contre)

 

Chichi le phénomène incontournable de la saison dans la station, avec Nicolas BADIA qui vient d’ouvrir « LA » saladerie, l’un des lieux également très courus d’Argelès-plage (photo ci dessous)

 

Impossible de quitter le « Central Beach » sans faire un coucou au disc-jockey des lieux. Ce jeune homme a un talent fou : c’est goldfingers aux platines ! (photo du bas)

 

Et un final en beauté… au casino JOA !