A KUTA BEACH – BALI
Voici la dernière étape du périple de nos deux Argelésiens – Julien Gallos (Juju du Carnaval Café) & Sébastien Garcia – en Asie du sud-est…
« Le parcours touche à sa fin, le temps est passé trop vite et malheureusement, nous devrons repousser Singapour pour l’année prochaine. Nous quittons Ubud, lieu calme et ressourçant pour rejoindre Kuta Beach, la station balnéaire de l’ile de Bali. Enormément d’Australiens viennent à Bali pour le jour de l’An et forcément haute période pour le secteur du tourisme. Après deux heures et demie de car, nous posons nos sacs non loin de la célèbre plage de Kuta, une plage qui est longue, longue, longue…bordée de cocotiers, de vendeurs en tous genres et de surfeurs originaires du monde entier. Notre hôtel se trouve dans le quartier des Poppies. Les Poppies sont de toutes petites ruelles ; bizarrement à double sens pour la circulation et pourtant des rues vraiment pas larges. Dans les Poppies on trouve des tas d’échoppes de souvenirs, des restos, des bars, etc.-etc. C’est un des quartiers branchés et très vivant mais surtout incontournable de Kuta. Comme toute station balnéaire, ici le tourisme de masse est roi, et à chaque coin de rues vous êtes interpellés par des vendeurs ou panotiers de restaurant. Nous profiterons de nous échapper de cette fourmilière pour visiter les immanquables, comme le temple Ulu Watu – où vous vous faites littéralement racketter par les singes, en nombre sur le site – et le célèbre temple Tanahlot perché sur son rocher au milieu de la mer, où Sébastien (vu sa grande taille) sera l’attraction pour bon nombre de Chinois, Taiwanais, qui le solliciteront pour avoir une photo avec… le géant ! (…) ».
« La pluie s’annonce pour le réveillon du Nouvel An, mais qu’à cela ne tienne nous irons tout de même voir le fabuleux feu d’artifices tiré tout le long de la longue plage de Kuta, où des milliers de personnes se sont massées formant avec elles des embouteillages montres !… A minuit… Un moment magique ! ».
« Après ces quelques jours passés ici, il est temps pour ma part de penser au retour, conclut Juju, au bout de deux mois et demi de découverte et près de 42 000 km parcourus, 13 avions et des centaines de taxis en tous genres pris durant le périple. Cela restera une fabuleuse aventure, extraordinaire, sur fonds de rencontres inoubliables ».
« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux » : Marcel Proust.