1 354€ c’est le prix affiché pour une nuit d’hôtel à Argelès-sur-Mer, dans un mas, avec piscine et jacuzzi certes – mais les nuits sont courtes pour profiter de tout cela ! -, pour deux personnes. Ouf ! Mais on ne sait pas si les fleurs sont comprises…

 

 

Argelès-sur-Mer ne connaitrait donc pas la crise ?!… La question peut-être posée quand on voit certains tarifs pratiqués cette année dans la station : un verre de vin de 4 à 5€, une salade laitue affichée à 2,30€… et on ne vous dit pas tout !

Mais cela ne reflète en rien la réalité du moment, à l’image de cette nuit d’hôtel pour deux adultes affichée à 1 354€, à environ deux kilomètres à peine de la plage à vol d’oiseau.

En effet, dans l’ensemble la station balnéaire subit de plein fouet la crise du pouvoir d’achat, comme dans le reste de l’Hexagone.

Parmi les exemples les plus frappants de ce début de saison estivale : le repas du midi a pratiquement disparu dans le planning des touristes*… et, en soirée, ils sont de plus en plus nombreux à privilégier le pique-nique sur le sable ou les BBQ dans les campings (quand cela est autorisé). En revanche, les grands gagnants demeurent les enseignes de la grande distribution – Intermarché, LIDL, Aldi… sur le territoire de la commune d’Argelès-sur-Mer -, qui font le plein de consommateurs comme jamais !

 

L.M.

 

*La tendance, qui avait été repérée il y a déjà plusieurs années, s’est accentuée cette année pour, selon les professionnels de la restauration, « atteindre un contexte sans commune mesure avec les saisons antérieures ».