Le bel Arnaud… Vingt-cinq ans qu’il officie aux platines du Carnaval Café (autrefois « El Chupito ») ! Il a mérité d’être décoré « Citoyen d’Honneur » de la Ville, car c’est là un record absolu !

 

La bombe humaine Laurie, Jean-Philippe (Jipé) et Alex (une œuvre d’art qui fait déjà des ravages et pas seulement dans les milieux artistiques !).

 

De très nombreuses personnalités de la « night » avaient tenu à être présentes pour encourager le Carnaval Café dans sa nouvelle saison estivale autour de Jipé et Juju dont : Patrick du Pot-Chic, club gay et Discotek, John de L’Extotik Café, Alex RIEU, Thierry COSTA and C°.

 

Situé à deux pas de la Chapelle de la Plage, du Commissariat de police et de l’Office municipal de tourisme, à l’orée du célébrissime Bois de Pins d’Argelès-plage, le Carnaval Café attire depuis plus d’un quart de siècle (autrefois bien-nommé « El Chupito ») la clientèle la plus « up to date » du département… et, surtout, cumule des records dans la night du Roussillon ! Par exemple, aux platines, c’est toujours Arnaud qui sévit magistralement, sans fausses notes (de musique évidemment) : il règle l’ambiance, définit le style musical, innove sur des standards incroyablement remixés. Arnaud a aujourd’hui 43 ans, il en avait à peine dix-huit lorsque Jean-Philippe SARRAT (Jipé d’Elne pour les intimes) et Michel (du Solazo) lui ont fait confiance : faites le compte. Le compte est bon !

Et puis il y a bien sûr les deux gars, précédemment cités – rejoints désormais et ce depuis une belle décennie par notre inimitable Julien GALLOS (Juju) jamais à court d’idées, toujours prêts à relever le moindre défi créatif – auxquels la Ville d’Argelès-sur-Mer doit beaucoup, « hé-naur-mé-ment » !, tant ils ont largement contribué à faire de la station balnéaire ce qu’elle est devenue jusqu’à la fin des années 2000 : le phare nocturne et « ambiancé » pour toute une génération de jeunes gens autochtones et « made in Holland », l’autre pays du fromage.

Bien plus qu’une belle légende, le Carnaval Café est une adresse ! A l’heure du numérique, cela n’est pas anodin. Celles et ceux qui croient construire le tourisme de demain devraient s’en souvenir !

Après donc Le Sirocco (rien à voir avec la concession automobile Volkswagen… ou encore le vent qui balaie certains territoires désertiques), jeudi soir, après un autre lieu mythique d’Argelès-plage sur le front-de-mer, L’Exotik Café, vendredi soir, c’était le tour hier soir samedi du Carnaval Café de se mettre dans les starting-blocks de la saison 2017. Mission réussie. Il y avait un monde fou, fou, fou !

Les patrons de ces trois prestigieuses enseignes argelésiennes ont eu la noble idée de répartir leurs réouvertures sur tout le week-end – avant les hostilités pascales – afin de permettre aux nightclubbers de vivre pleinement des nuits… magiques ! Manquait plus que Catherine LARA pour nous le chanter ! We shall dance… and Souvenirs to Souvenirs.

 

Patrick du Pot-Chic venu presque en voisin, en passionné de la nuit en tout cas… et toujours entouré de bogosses !

 

Jipé et John : à la tête de deux légendes des nuits « losargelésiennes » : le Carnaval et l’Exotik !

 

Lucas (qui gère l’atmosphère au bar extérieur du Carnaval Café) et Arnaud.

 

Arnaud formant aux platines un de ses stagiaires… une célébrité locale expert incontesté dans la transition énergétique et le développement durable, forcément !

 

Jean-Luc GORY (il tient la porte du Carnaval Café depuis des lustres… une montagne de muscles et de gentillesse – il connaît tout et tous des nuits du littoral), Thierry COSTA et Alex RIEU.