Samedi dernier 12 avril 2014, la discothèque Playa-Club encastrée dans le casino d’Argelès-plage (Groupe JoA), a ouvert ses portes pour la saison estivale 2014.

Tout au long de la soirée, pas moins de 1 400 nightclubbers sont venus – parfois de loin : Toulouse, Montpellier, voire Barcelone ! – fouler le linoléum, entre terrasses (il faisait un temps d’été sous un ciel superbement étoilé) et comptoirs, dans un climat exceptionnellement chaleureux propice aux rencontres musicales et autres… Tous les ingrédients étaient réunis, grâce au professionnalisme et à la gentillesse du maître des lieux, Sébastien Garcia (dit « Sèb »), pour que la Fête soit complète, totale… Et elle le fût !
L’ambiance a été électrique d’un bout à l’autre de la nuit, développant des sensations inégalées pour se laisser (em)porter par la complicité d’une convivialité nocturne, pour des liens furtifs ou éternels…
En tout cas, le « LA » a été donné, ce soir-là, annonciateur d’une très belle saison à Argelès-sur-Mer ?
Il faut dire également que la direction avait mis le paquet, créations sonores – Merci Dj David Poon, toujours indétrônable sur son piédestal ! – et performances diverses à l’appui, justement avec la participation de plusieurs performers fantastiques, gogos danseuses, échassiers lunaires…
Dans la clientèle, les belles en Repetto et cuir laminé craquelé croisaient le fer – et les regards – avec les Valentino de Aqui aux joues en bronze. Tout feu tout flamme, près des platines crachant du son au profit d’une party sans frontières. Ils ont tous brillé en douceur, sans plisser yeux, dans un mélange heureux et de joie(s) d’être enfin soi le temps d’une nuit magique. C’est aussi ça l’atmosphère Playa Club ; so pop !
Tous les « pipoles », tous les endroits branchés « lounge », « hot », « farniente », « fun », « sex » (c’est une image), etc.-etc., de la station balnéaire s’étaient donnés rendez-vous sans modération dans ce haut-lieu de la vie nocturne catalane : la bande de l’Exotic café, la tribu du Carnaval Café, les Queens du Sun Beach, les superhéros du Wantilan Café, les explorateurs du Sirocco and C°, les endiablés endimanchés du Pot-Chic
Même les fortunés des célébrissimes Allées piétonnes étaient là, descendus de leur Duster-Dacia option peinture métallisée, vêtus d’imprimés graphiques très tendance style Hugo Bogosse
 Pendant les mois d’avril à juin inclus, le Playa-Club ouvre ses portes de la nuit tous les week-ends. Puis tous les jours, en juillet et août.