« Impossible » était bien argelésien, hier soir : impossible de trouver une table au Carnaval Café ou à l’ Exotik Café, impossible de trouver une place sur le linoléum et en terrasse des discothèques Playa Club et Le Pot’Chic… Déjà vers 19h, il n’y avait plus une place de stationnement de libre dans le Centre plage et alentours.

Ce premier week-end du mois de juillet aura connu une affluence exceptionnelle dans les établissements de nuit d’Argelès-plage, avec des records de fréquentation illustrant parfaitement le côté festif de la plus populaire des stations balnéaires du Languedoc-Roussillon.

Entre les tribus de (très) jeunes néerlandais, entre celles et ceux qui enterraient leur « vie de garçon » (ou « vie de fille »), entre celles et ceux qui fêtaient le baccalauréat (ou la récupération de leurs points sur le permis de conduire), etc.-etc. : les prétextes n’ont pas manqué pour s’amuser et faire la « fiesta » dans les bars-musicaux, les restaurants « lounge », et les boîtes-de-nuit toujours à la mode.

En tout cas, dans ce secteur de l’industrie touristique, force est de constater que localement la saison a commencé sur les chapeaux de roue !