Béa, installée sur le front-de-mer d’Argelès-plage (entre Le Malassi et Argelès Vélos), été comme hiver, qu’il vente ou qu’il neige, est toujours là ! Elle a été la première à croire en une saison argelésienne hors saison estivale

Au départ, installée sur une terrasse en bois abandonnée et à l’étroit dans un mobilier de fortune riquiqui, presque invisible depuis les allées piétonnes et la Méditerranée, avec simplement ses deux « platines » beurrées en guise d’attraction, elle était la seule durant les longs mois d’hiver à animer le front-de-mer, commercialement s’entend. Personne n’a voulu croire à son pari, à son défi. Et puis, au fil des saisons sans touristes, elle est devenue une adresse gourmande incontournable à la Plage, à tel point que des Perpignanais viennent spécialement jusqu’à elle pour emporter une crêpe, une glace, les yeux plein de vacances même s’il ne s’agit que d’une escale dominicale.

La sortie du confinement vient confirmer cette tradition. Béa est toujours là. Solide comme un roc, accrochée à toutes les vagues, humaines ou marines, à toutes les générations. Avec elle, c’est sûr et certain : la gourmandise n’est pas un défaut !