Créé en 1993, à l’orée du célèbre bois de pins, le non moins célèbre bar-restaurant-lounge, le Carnaval Café, fête cette année ses 20 ans de… fêtes ! Une soirée d’anniversaire est d’ores et déjà programmée pour le 28 juin.
Dès son ouverture, le Carnaval Café n’a eu aucun mal à s’imposer et à donner du style aux étés argelésiens, s’inscrivant d’emblée dans la mouvance de « Los Argelès ». Selon l’heure, selon le comptoir, selon les coussins où l’on s’enfonce pour mieux se créer son point de rencontre et son sens de l’observation, le Carnaval Café c’est le calme ou la tempête ! On ne peut que succomber au charme de l’endroit, aux rythmes musicaux qui s’y enchaînent sur tous les tempos (et en particulier le meilleur de la musique)… C’est la scène de toutes les séductions, un carrefour de toutes les civilisations locales – jeunesse dorée, ovalie catalane, vignerons bio, adeptes de la téléréalité, stars en attente de casting, inventeurs de cocktails sulfureux « especial »… – devenu une adresse mythique au fil du temps.
A l’occasion de ses 20 ans, le Carnaval Café « le Carna » pour les habitués des lieux –  s’est fait un lifting et son code couleur est à présent blanc, s’inspirant ainsi généreusement des établissements branchés de la Côte d’Azur, de Paris ou encore de Saint Barthélémy : par exemple, la salle de restaurant est plus cosy, davantage personnalisée.
Au décor, à l’ambiance estivale, Jean-Philippe Sarrat et Julien Gallos ( « Juju » pour tous les clients), à la barre du Carnaval Café, ont décidé de greffer nombre de surprises qui viendront marquer cet anniversaire tout le long de la saison estivale.
Pour être connecté en permanence sur l’agenda, il y a même désormais l’application Iphone Carnaval Café, avec des infos de dernière minute, les flyer des soirées, la playlist favorite de dj Noon (Arnaud Doisy), le plan d’accès avec la possibilité de réserver en ligne sa table… Une application qui va évoluer durant la saison, on y retrouvera des photos, les liens de nos partenaires clubs avec des pass en ligne pour avoir l’entrée gratuite. Dj Noon est une légende au Carna, tellement il fait partie des murs car présent aux platines depuis (ça ne se dit plus !)… Pour (per)durer autant à ce poste, dans un établissement où les modes se succèdent, c’est que forcément Arnaud est… un best !

Le Carna, c’est aussi un restaurant : le nouveau chef-de-cuisine, Nicolas Lequertier, est un ancien élève des frères Pourcel ( « Le Jardin des sens » à Montpellier); il propose une carte à la portée de tous. A ses côtés, on retrouve Anthony et Maxime. Nouveauté jusque sur la carte, avec les Carnavalettes, (petites brochettes thaï)… Il parait que ces Carnavalettes font un vrai carton depuis la réouverture de l’établissement !

Retour au bar, avec toujours les énormes cocktails (à consommer avec modération) qui ont fait la réputation du Carna jusque dans les bodeguitas de La Havane, à Cuba of course !  « Mojito » et « Daïquiri » (corsés!) sont la signature du Carna; des variétés surprenantes agrémentées de mélanges détonants, que l’on sirote en XXL. Là aussi, pour les 20 ans du Carna, une nouveauté vient de voir le jour : les Shoots seringue (chupito)… Sans aiguille, s’il vous plait. Fallait y penser. C’est l’incontournable Yza qui tient le bar intérieur, tandis que le bogosse Christopher s’occupe du bar extérieur, et la belle Sabria fait le lien en salle. A la porte, un autre monument, l’indétrônable Jean-Luc Gory, le physionomiste qu’il faut à la bonne place. Il connaît tout des nuits argelésiennes. Et, surtout, il connaît tout le monde !
Comme chaque saison il y aura deux beach party (en partenariat avec le club gay de Pierre-Alexandre Cabréjas, the Potchic). Ces soirées sont devenues incontournables, les sauveteurs-maîtres-nageurs de toute la région y viennent ! Impressions et sensations fortes garanties, pour un retour fracassant dans le paysage festif rythmé par des séquences à la sauce « alerte à Malibu ».
Et, encore et encore, comme chaque année depuis trois ans, Juju fait mon comeback au Playa (la discothèque du JoA Casino) pour une soirée exceptionnelle dont cette année le thème sera Circus : cette nuit-là, dj Noon prend possession des platine du Playa, une déco hors norme (tendance tropique chic ?) s’empare de la discothèque, les performers fleurissent un peu partout,  etc. etc.