La saison estivale ne serait pas au rendez-vous, le compte n’y est pas : à en croire les acteurs de l’économie commerciale littorale d’Argelès-sur-Mer, de Canet-en-Roussillon et de Collioure, notamment, le business de la saison estivale 2017 serait « plutôt mal parti » !

A Canet-plage, certains poids-lourds du commerce local se sont réunis mercredi soir pour examiner de plus près la situation et faire remonter leurs vives inquiétudes. A l’issue de cette première rencontre sur fond de crise, ils envisagent d’organiser une conférence de presse pour mettre les pieds dans le plat.

A Collioure, si les journées sont belles, ce n’est pas le cas des soirées. Loin s’en faut ! Ce n’est pas ici que le slogan « vos nuits plus belles que vos jours » marquera la saison estivale 2017… La fermeture de la discothèque L’Indigo n’a pas arrangé la situation, devenue « des plus inquiétantes » selon des commerçants. Cette disparition aurait entraîné tous les soirs d’été une perte d’environ 500 à 700 clients habitués à traverser le célèbre petit port catalan avant d’aller fouler le linoléum : « c’est simple, depuis, tous les soirs on a l’impression que Collioure vit au rythme d’un couvre-feu ! ».

A Argelès-plage comme à Collioure, les commerçants saisonniers pointent du doigt « le manque de dynamisme des municipalités, incapables de se renouveler dans la programmation des animations, l’absence d’une véritable politique touristique au niveau du Département (…) ».