Nous y revoilà. Comme au bon vieux temps où le député Daniel Mach (UMP), alors maire de Pollestres, souvenez-vous, alertait l’opinion publique départementale sur « l’action clientéliste » – selon lui – de la déjà présidente du Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales, Hermeline Malherbe (PS), qu’il soupçonnait de privilégier d’abord, s’agissant de l’attribution d’aides, de subventions, les communes...