Non content d’avoir été condamné par le Tribunal correctionnel de Perpignan à détruire le gîte rural qu’il avait illégalement construit, en 2013, pour le transformer en catimini en résidence principale en 2014,  Antoine PARRA (PS), maire d’Argelès-sur-Mer, vient de récidiver avec une piscine dans sa propriété familiale située au lieu-dit « la Cerigue » au pied des...