« Nique ta mère, Paris on t’enc…   De Marseille à Paris, les expressions verbales « Nique ta mère » et puis « Paris on t’enc… » sont devenues les insultes les plus courantes, sans que les instances médiatiques et politiques, de droite et de gauche, puissent les considérer comme des offenses publiques et ou comme discriminatoires. A...