La coalition « Barcelone en commun » – alliance de plusieurs partis de gauche jusqu’à l’extrême intégrant notamment la jeune formation antilibérale PODEMOS, portée par le souffle national en Espagne du mouvement Les Indignés – est arrivée en tête, hier dimanche 24 mai 2015, à Barcelone, remportant ainsi 12 sièges, contre 10 sièges seulement pour le maire sortant,...