Sous ce titre, le parti politique « Oui au Pays Catalan » communique : « La prolifération des grandes surfaces détruit le petit commerce et le lien social dans les Pyrénées-Orientales, car les clients quittent les coeurs de ville. Ils rejoignent les hangars des périphéries, consacrés à l’alimentation, au bricolage, à l’habillement, aux sports ou à l’automobile. Depuis...