twitter    RSS  
Posts tagged "bancs publics"

ARGELèS-SUR-MER : le nouveau maire, Antoine Parra, fait retirer la publicité sur tous les bancs publics dans la commune

  Cela n’a pas traîné : Antoine PARRA (PS), qui a succédé le mois dernier à son ami le député Pierre AYLAGAS (PS) dans le fauteuil de maire d’Argelès-sur-Mer, a donné l’ordre de faire retirer immédiatement la publicité collée sur les bancs publics qui bordent l’itinéraire du Petit-Train sur le territoire de la commune. Il...
>>lire la suite

PERPIGNAN : « Bancs publics », le maire réagit sur son blog…

Malheureusement, il n’y a pas que des amoureux sur les bancs publics… 6 Janvier 2015, 16:28pm |Publié par Jean-Marc Pujol – « Quand ce n’est pas le cas, nous faisons en sorte, à Perpignan, de mettre en place des fauteuils publics, mieux adaptés à l’époque, et, à certains endroits, de déplacer des bancs à la demande...
>>lire la suite

PERPIGNAN : « Des bancs publics au ban de la société », par Les Jeunes Socialistes des P-O

  – « En décidant de supprimer un à un les bancs publics de Perpignan ce n’est pas uniquement un choix d’urbanisme qu’a fait le maire UMP Jean Marc Pujol mais un choix de société. A la solidarité, la mairie fait le choix de l’individualisme en mettant au ban de la société tous ce qu’elle considère...
>>lire la suite

« L’affaire des bancs de Perpignan : cacher cette misère que nous ne saurions voir », par élus du Front National

Communiqué du groupe FN-RBM de Perpignan Ensemble avec Louis Aliot   – « A Perpignan, on casse le thermomètre pour ne pas voir la température du malade. Enlever les bancs c’est prendre acte de l’insécurité sans rien faire et faire payer les gens honnêtes et tranquilles ! C’est vrai aussi pour les zones de non-droit qui...
>>lire la suite

PERPIGNAN : Les z’amoureux des bancs publics ont sévi…

Selon une rumeur écologique, la municipalité de Perpignan aurait décidé de déboulonner du centre-ville plusieurs bancs publics sur lesquels la « misère » avait pris pour habitude d’étancher sa soif… Et, aussitôt, le délire médiatique s’est emparé de ce non-événement pour, de Lille à Biarritz et de Nantes à Strasbourg, en faire ses choux gras. Alors, Perpignan,...
>>lire la suite