Depuis quelques jours, depuis plus précisément « l’affaire Chalençon » – du nom de ce brave collectionneur spécialiste de Napoléon -, il est de bon ton, en France, de stigmatiser une partie de l’opinion publique en lui désignant des boucs-émissaires, en jetant à la vindicte populaire des gens, des groupes d’individus, des entreprises… en incitant le Peuple...