Perpignan le 5 Juin 2017.

« Cher(e)s candidat(e)s aux élections législatives 2017.

Vous êtes candidat aux élections législatives 2017 dans l’une des quatre circonscriptions des Pyrénées-Orientales et vous vous engagez donc à représenter les citoyens de notre département à l’Assemblée Nationale.

Depuis une décennie vous connaissez mon engagement personnel et collectif dans la lutte contre la prostitution non consentie et contre les réseaux mafieux pour en avoir subit les effets depuis mon plus jeune âge.

Comme expliqué dans la presse locale (Ouillade.eu  entre autres médias), je ne suis pas candidat à cette élection pour éviter de disperser tout le monde.

Vous connaissez notre département transfrontalier, proche de la frontière espagnole où les lieux de prostitution sont les activités les plus rentables avec une clientèle locale de plus en plus importante et un tourisme sexuel de plus en plus friand de ces activités .

La prostitution a à nouveau changé de visage, elle est devenue banale et facile à exercer, le manque de courage de légiférer en France conduit les proxénètes à rendre encore les prostituées plus vulnérables.

Sur internet, pour l’heure, la prostitution conduit à toutes les dérives qui s’y collent.

Depuis 2005, je me bats pour que la lutte contre les réseaux mafieux soit une priorité et force est de constater qu’en avril 2016 le gouvernement socialiste a encore régresser sur ce sujet en votant la pénalisation des clients des prostitué(e) rendant les personnes confrontées à cette situation encore plus fragiles. Une véritable erreur que nous devons rectifier au plus vite.

Pour connaître le sujet de la prostitution sous toutes ses formes, je me suis engagé à me battre pour défendre celles et ceux qui n’ont pas de droits et je suis pour que l’on puisse statuer sur la prostitution.

Depuis 1946, après la loi Marthe Richard plus rien n’as été fait pour sortir de cette hypocrisie qui chaque jour rend les personnes en situation de prostitution de plus en plus fragiles.

Je souhaite connaître vos engagements sur ce sujet pendant votre mission tout au long de ce quinquennat 2017/2022 et savoir si vous acceptez le fait que nos associations, nos citoyens, confrontés à la prostitution puisse enfin être écoutés et entendus. Je m’y engage à titre personnel.

Nous souhaitons statuer au plus vite sur la prostitution et préparons actuellement un projet de loi afin de légiférer la prostitution pour cesser les dérives et enfin cesser le proxénétisme en proposant un statut sous forme de profession libérale (qui est déjà existant et reconnu sous le APE 930N) .

Si un tel projet était proposé à l’Assemblée Nationale nous réduirons ainsi la prostitution de 70% et aurions enfin une protection claire et sans ambiguïté sur ce sujet là.

Dans ce projet de loi figure également l’assistance sexuelle aux personnes handicapées .

Je lutte contre la traite des humains et souhaite enfin que nous sortions de cette hypocrisie qui permet aux réseaux mafieux de travailler en toute impunité, et qui permet malheureusement de plus en plus d’ouverture de maison closes, donc, une forme de proxénétisme intolérable .

Ce sujet me tient à cœur pour y avoir subi les effets depuis ma naissance ; vous comprendrez mon engagement et mes ambitions de me présenter afin de porter mon futur projet de loi au plus haut sommet pour rendre justice à celles et ceux qui n’ont pas de droits et qui souhaitent eux aussi faire partie intégrante de la société Française qui protège tout les citoyens .

Je vous prie dans l’attente de vous lire de recevoir toute ma profonde gratitude .

Je me bat aux côtés de diverses associations nationales comme le STRASS , la MDVR et vais à la rencontre des personnes prostituées depuis 15 ans, leur situation n’as pas changé, au contraire elle s’est dégradée .

Osons lever les tabous pour protéger nos concitoyens, ne banalisons plus la prostitution et légiférons pour l’avenir de tous .

Je vous rappelle que si mon acharnement est aussi intense il en va de soit que le combat est autant personnel que collectif ».

Jimmy PARADIS

Cofondateur du mouvement DESOBE!R – Membre de l’Association STRASS – Candidat aux élections départementales 2015 – Réceptionniste en tourisme dans les Pyrénées Orientales.

Jimmy.paradis@laposte.net

37 ANS