Communiqué de presse.

« Les luttes finissent toujours par payer…
Il aura fallu néanmoins deux jours de mobilisation intense et une sacrée cohésion et détermination des équipes pour faire céder la direction de la clinique psychiatrique du Pré.
Un combat qui fait suite à un mécontentement des salariés dont la reconnaissance salariale n a jamais été au rendez-vous avec des salaires à peine supérieurs au seuil des 1 100 euros pour des aides soignantes de métier.
Ce combat a été réussi notamment grâce à une cohésion des équipes, un soutien des usagers et du syndicat CGT (majoritaire chez les salariés).
On peut noter l’absence une nouvelle fois des élus locaux, notamment la municipalité de Théza, alors qu’il s’agit d’un employeur majeur du secteur.
La direction a concédé une augmentation des salaires de 10%, une RAG qui devient mensualisée et une légère majoration des dimanches et jours fériés passant à 28 euros.
Cette victoire est un exemple à suivre pour l’ensemble des salariés du secteur sanitaire qui souffrent depuis de longues années d’un abandon des pouvoirs publics.
Bravo aux salariés et en particulier à Marie et Marine pour leurs combats ! ».
Farid MELLAL.