Communiqué de presse.

« Face à une équipe de direction sourde aux revendications des salariés, le mouvement se poursuit à la clinique de Théza aujourd’hui.
Les salariés ont sollicités l’Agence Régionale de Santé (l’ARS) et l’inspection du travail qui a organisé une rencontre à 16h afin que les soignants puissent exposer leurs revendications.

Le mécontentement provient de conditions de travail et de salaires indécents en comparaison aux tâches effectuées chaque jour.
Aucune reconnaissance de l’ancienneté, un point de calcul du salaire plus bas sur l’ensemble des cliniques privées du département… Les usagers de la clinique, les familles de patients et quelques médecins ont apporté leur soutien au mouvement.

Ce vendredi matin, la mairie de Théza a également été contactée afin que le maire rencontre les grévistes. Pour l’heure , la direction de la clinique fait preuve d’une véritable maltraitance institutionnelle à l’égard de ses employés et elle a fait  procéder à l’évacuation de plusieurs patients vers d’autres structures du département ».