L’association « Agir pour les Harkis » présidé par M. Djelloul MIMOUNI, tient à rendre hommage aux femmes et aux hommes de bonne volonté qui ont participé à la réalisation du Mémorial du Camp de Rivesaltes.

– « Dire aussi le travail gigantesque accompli par Agnès SAJALOLI, Elodie MONTES et Nathalie FOURCADE, lesquelles ont su établir un climat fraternel, rassurant et propice à la collaboration avec les différentes associations.

Saluons l’oeuvre de l’architecte Rudy RICCIOTTI, soulignons l’élégance du geste dont il a fait preuve en remettant son badge d’accès à un harki sur fauteuil roulant auquel on refusait l’entrée. Nombreux ont été ceux, qui munis d’une invitation officielle, se sont vus infliger le même traitement.

De plus en négligeant de saluer les représentants des différentes associations présentes lors du dépôt de gerbes, M. Manuel VALLS et les ministres qui l’accompagnaient ont une fois de plus méprisé ceux qui ont transité par le camp de Rivesaltes. De ce fait, nous comprenons et partageons la colère de M. Jean Marc PUJOL, maire de Perpignan, qui a toujours été aux cotés des harkis dans les moments difficiles.

Ce qui devait être « une journée de rappel de la mémoire de ce lieu », fût une journée de mépris et d’humiliation supplémentaire pour notre communauté.

Soucieux de redorer leur image en vue des élections régionales, M. VALLS et les siens sont passés à coté de l’essentiel ».