C’est Jérémie, ce petit bonhomme, haut comme trois pommes, qui devait nous le déclarer après que nous ayons répondu à l’invitation, pas du Père Noël, mais de Daniel MALé. C’est sur les hauts de Saint-Paul, que Daniel a élu domicile. En ces fêtes de fin d’année, sa demeure est comme un phare surplombant le village, nous appelant à la générosité, au partage, à la tolérance

 

 

La maison de Daniel, illumine le quartier, la ville de ses mille feux. Nous avons visité la maison du père Noël. Un moment émouvant, plein d’émotions, partagé avec Christelle et Thierry.

Une passion, beaucoup de travail et de patience

Avant de s’installer au lotissement « Le Galamus », Daniel illuminait déjà sa demeure du côté du collège, de l’autre côté du village. Ainsi, ce sont plusieurs générations qui ont vécu ces instants précieux. Elles se succèdent aujourd’hui, pour emplir leurs yeux de cette magnificence due à la magie de Noël. Elles doivent cela au roi mage, Daniel.
Mais l’installation est très méticuleuse. Il faut chercher les guirlandes les plus adaptées sur les sites internet, visiter les commerces adéquats. Il faut rénover, remplacer. Ainsi, deux mois de travail sont nécessaires. Pas à temps complet, fort heureusement, mais aux moments ou d’autres regardent la télé, passent du bon temps à discuter avec le voisin Daniel lui, installe, vérifie les lampes, contrôle les boîtiers assurant les clignotements, associe les couleurs, inverse les guirlandes, revient à l’initial si nécessaire..
Mais à l’évocation de son travail, de son œuvre pouvons-nous dire, ses yeux s’emplissent de cette buée pleine de nostalgie du temps qui passe. C’est sa manière de compter les années, d’avoir une pensée pour les êtres chers.

À la nuit tombée, le défilé commence

Nous l’avons constaté. Le défilé de voitures est pour le moins impressionnant. Daniel ouvre le portail de son jardin dès 17h 30, jusqu’à 21h 30. Les parents peuvent ainsi accompagner leur progéniture au plus près de ce petit miracle de Noël, au plus près de la maison du père Noël. La joie se lit dans les yeux des enfants, émerveillés par cette visite qui restera gravée dans leurs mémoires.
Un grand merci pour la générosité de Daniel, son esprit de partage. Tous ses efforts librement consentis pour amener de la joie dans le cœur des autres, nous fait dire que finalement, nous avons bien raison de croire en l’homme.
Merci au roi mage.
Merci Daniel !

Joseph JOURDA