Alain Got (UDI), maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque, entouré des membres de son Conseil municipal a tenu, jeudi soir, son premier discours des vœux à la population, suite à son élection au poste de 1er magistrat, en mars 2014.

Pour l’occasion, plus de 1 200 personnes, personnalités locales et Laurentins confondus, se sont déplacés à la salle Polyvalente.

A la fois heureux et ému par ce moment, Alain Got a tenu à faire en sorte que son discours soit résolument positif et tourné vers l’avenir ; même si, au regard des heures sombres qu’a traversé la France ces dernières semaines, il a tenu à rendre un hommage appuyé aux personnes qui ont tristement perdu la vie dans les attentats, en disant solennellement : « Je suis Charlie ». 

Une salve d’applaudissements s’en est suivie.

A travers du film et du diaporama dévoilés en suivant, Monsieur le maire, en superposant les engagements pris durant la campagne des élections municipales avec les réalisations déjà accomplies durant ses dix premiers mois de mandature, a démontré qu’il tenait parole.

Par la même occasion, Alain Got a présenté au public les projets majeurs à venir en 2015 à Saint-Laurent-de-la-Salanque.

A premier rang desquels : la rénovation et la restructuration de l’Hôtel de ville, ou plus précisément la création dans l’enceinte de l’ancienne école Jules Oudet d’une nouvelle salle des mariages et du Conseil municipal.

Mais aussi, très prochainement, une « Maison de la Culture » en cœur de ville, ou encore la création de deux nouvelles salles associatives dédiées aux sportifs, ainsi que la construction d’une salle d’arts martiaux. Toutes deux, attenantes à la salle polyvalente afin d’optimiser le coût de ces nouveaux équipements.

Autre projet présenté, la construction d’un nouveau Club House pour le stade Jo Maso, non loin du nouveau boulodrome « Gilbert Parpere » qui sera quant à lui inauguré durant la 1ère quinzaine du mois de février.

Alain Got a insisté sur le fait que les travaux de la façade nord de l’église avaient enfin commencé.

Enfin également, la rénovation d’une partie de l’Avenue Alsace-Lorraine : 1ère tranche, la Rue Jules FERRY. Il devenait urgent de prendre la mesure de refaire cette avenue, en ce qu’elle est : une des entrées principale de la ville de Saint-Laurent. La Communauté d’Agglomération Perpignan Méditerranée devrait démarrer les travaux de mise en conformité au second trimestre de cette année.

Pour conclure son discours, Alain Got, maire de Saint-Laurent de la Salanque a terminé sa présentation en remerciant l’ensemble de l’équipe du Conseil municipal (majorité et opposition confondue) et les a invité à le rejoindre sur scène, pour les présenter à l’assistance.

Roger Doulço et l’Association Bonança se sont vus remettre par le maire en personne la Médaille d’Honneur de la Ville. Le premier pour son investissement depuis plus de 30 ans dans la vie locale, tant auprès de la municipalité qu’au sein des associations, et la seconde « pour l’exceptionnel travail de restauration d’un sardinal, le AA ».

Après avoir souhaité à toutes et à tous ses meilleurs vœux pour l’année 2015, Alain Got a convié toutes les personnes présentes à se retrouver autour d’un apéritif dinatoire.

José Puig, maire centriste de Claira et conseiller général de l’actuel canton de Saint-Laurent-de-la-Salanque, assistait à l’événement en compagnie de Madeleine Garcia-Vidal, maire de Saint-Hippolyte.

José Puig a cependant refusé de s’installer au premier rang, avec les autres personnalités, prétextant « ma place est avec le Peuple ! J’étais effectivement au fond de la salle, avec Madeleine Garcia-Vidal, comme ça j’ai pu toucher de nombreuses mains et bavarder avec tout le monde. Quel est l’intérêt de se placer au premier rang ? Tu n’y vois que le type qui est en train de parler ! … ».