Hier encore, pour la énième fois, des trains de la SNCF ne sont ni arrivés ni partis à l’heure, sur le réseau départemental entre Rivesaltes et Cerbère/ Port-Bou.
Hier soir, entre autre exemple quotidien, suite à un drame qui a eu lieu en gare SNCF de Port-Vendres, et qui hélas a coûté la vie à un Belge âgé de 18 ans, la ligne irriguant la Côte Vermeille a connu jusqu’à deux heures de retard, voire l’annulation de trains dans la tranche horaire 17h/ 20h comme l’exige la procédure dans ce genre d’incident.
A Perpignan, les usagers ont été invités à prendre un bus en gare routière pour continuer leur trajet.
Des dizaines de passagers se sont alors rués vers ladite gare routière pour constater que le « fameux » bus était déjà parti. Eh oui, contrairement aux trains qui circulent dans notre département, les autocars eux partent à l’heure…
Ils sont alors montés dans les bus du Conseil Général, où ils ont dû s’acquitter de la certes modique somme de 1€ pour prétendre à une place.
Certains usagers de la SNCF se sont alors indignés, prétextant qu’ils étaient détenteurs d’un billet SNCF et qu’ils ne comprenaient pas pourquoi – même pour 1€ – ils devaient payer une seconde fois. Le ton est vite monté dans la queue.
Des touristes chinois perdus dans la masse ont parlé de « racket » en brandissant justement leur titre de transport SNCF,
C’est tout simplement SCANDALEUX !