Mme Marie-Cécile PONS avec les siens… et aux côtés du maire de Prats-de-Mollo-la-Preste, M. Claude FERRER.

 

Récemment, à l’occasion du 11-Novembre, dans tout le département des Pyrénées-Orientales, de très nombreuses cérémonies ont marqué le centenaire de l’Armistice de 1918.

Dans le village de Prats-de-Mollo-la-Preste, le maire, Claude FERRER, et l’ensemble du Conseil municipal, avec la participation de la population, ont saisi l’occasion du 100ème anniversaire de l’Armistice de 1918 pour honorer la mémoire de trois soldats « morts pour la France », originaires de la commune, et dont les noms ne figuraient pas encore sur le Monument aux Morts : MM. René BERGé, Jean PEYTAVI et Joseph MASAX.

Dès 10h 45, sur la place Josep de la Trinxeria, élus et personnalités locales enchaînaient discours et hommages devant un public très attentif, le tout dans une atmosphère chargée d’une vibrante émotion qui n’aura échappé à aucun participant à cette cérémonie, notamment aux proches venus parfois de très loin.

 

Le soldat René BERGé, disparu en juin 1915 dans les Dardanelles…

 

 

Parmi les trois soldats portés disparus honorés lors de ce centenaire de l’Armistice : René BERGé. Il avait tout juste dix-neuf ans lorsqu’il a été porté disparu dans le détroit des Dardanelles (passage maritime reliant la mer Egée à la mer de Marmara (Turquie), en juin 1915. Il était parti au combat en mars 1915. Son père, Louis BERGé, également soldat pendant la Première Guerre Mondiale, a tenu la Librairie Française à Barcelone. Sa sœur, Odette, a épousé Michel SUSPLUGAS. Parmi leurs enfants : Marie-Cécile PONS, née SUSPLUGAS donc, Gaulliste historique, conseillère générale des P-O (1994-2009), première adjointe de Perpignan en charge d’une délégation à l’Environnement (sous Paul ALDUY)… sans compter ses nombreux autres et divers mandats et engagements dans des instances locales ou régionales, représentatives et associatives, aujourd’hui encore, où son expertise et ses réseaux politico-sociaux, régulièrement mis à l’épreuve, restent appréciés de tous et font autorité.

Marie-Cécile PONS a vécu cette cérémonie certes « comme un grand moment de convivialité », qui a permis d’heureuses retrouvailles dans un climat auréolé d’affection, mais c’est surtout au maire de Prats-de-Mollo-la-Preste, Claude FERRER, qu’elle a tenu à adresser ses remerciements : « Lui, son équipe municipale et l’ensemble de la population ont été à la hauteur d’un grand rendez-vous avec l’Histoire. Ils nous ont permis de revivre notre propre histoire familiale, communale, de nous remobiliser autour d’un portrait, d’une anecdote, d’un frisson. Les souvenirs sont revenus dans la mémoire collective, comme par magie, comme par enchantement, chacune et chacun, avec sa sensibilité, dans l’effervescence de sentiments lointains retrouvés, ou d’un serrement de coeur, a pu s’exprimer. « Aimer c’est agir », ce sont-là les derniers mots écrits à la main par Victor Hugo quelques jours avant sa mort, ils restent plus que jamais d’actualité ! Car en agissant ainsi, les élus pratéens donnent encore plus d’amour à l’Histoire de leur commune ».