Les responsables de la SNSM autour de Mme la présidente du Conseil général, Hermeline Malherbe, sur la plage de Paulilles.

Ce mercredi 20 avril 2011, dans le Hall Guy Malé de l’Hôtel du Département, quai Sadi-Carnot à Perpignan, a eu lieu la signature publique d’une convention – entre le Conseil général des P-O et la SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer) – pour le renouvellement de la vedette SNSM de Canet-en-Roussillon.

La manifestation, placée sous la co-présidence de Mme Hermeline Malherbe, présidente du Conseil général, et du Vice-amiral d’escadre  (2s) Yves Lagane, en présence d’une foule de personnalités – dont Michel Moly, 1er vice-président du Conseil général et maire de Collioure, le commandant Pierre Lavoix, ainsi qu’Alain Barselo, délégué départemental de la SNSM, Jacques Carrière, délégué départemental adjoint de la SNSM – s’est déroulée en plusieurs temps.

D’abord donc dans l’enceinte de l’assemblée départementale, avec une conférence de presse en fin de matinée regroupant élus du Conseil général et responsables de la SNSM, puis une visite sur le terrain, à Port-Vendres et dans le site de Paulilles, sur la route de Banyuls-sur-Mer. Cette dernière étape a permis à la délégation d’être accueillie par Philippe Jacquet, chef du Pôle aménagement des sites.

Lors de cette journée, l’enjeu a été de mettre l’accent « sur l’importance de la sécurité en mer, notamment à l’approche de la saison estivale (…) ». Ce fut également une belle occasion, grâce à une splendide journée digne d’un mois de juin (malgré les entrées maritimes), de montrer l’engagement et l’implication du Conseil général des P-O à travers une politique maritime ambitieuse et respectueuse à la fois de l’environnement naturel et du cadre de vie de la population ». Ce sont là des thèmes chers à Mme la présidente du Conseil général et à sa Majorité départementale de gauche, soucieuses aussi d’un engagement en moyens humains et matériels à la hauteur des espoirs de chacun pour être au plus près de toutes et de tous afin d’assurer la sécurité des citoyens en mer et sur le littoral.

A cette occasion, il a d’ailleurs été rendu un bel hommage au travail fourni par les bénévoles qui « sont » et qui « font » la SNSM. La Société Nationale de Sauvetage en Mer est, depuis 1967, une association Loi 1901 dont l’objectif est la sauvegarde des vies humaines sur le littoral et en mer. La SNSM dans le département des Pyrénées-Orientales, c’est 113 bénévoles répartis sur six stations balnéaires – Port-Barcarès, Canet-en-Roussillon, Saint-Cyprien, Argelès-sur-Mer, Port-Vendres et Cerbère – 89 interventions (en 2009) de sauvetage qui ont concerné au total 261 victimes, un canot tous temps, quattre vedettes de 2ème classe et une vedette légère… Ces moyens sont financés pour partie par l’Etat (Direction des Affaires maritimes), la SNSM elle-même et, à hauteur de 25 % chacun, par les Départements et Régions.

Pour la vedette de Canet-en-Roussillon, le financement (455 000 euros), s’établit donc comme suit : SNSM 113 750 euros, Etat 113 750 euros, Région 113 750 euros et Conseil général des P-O 113 750 euros. Une autre vedette, elle aussi en service depuis 25 ans, sera également renouvelée à Port-Barcarès. Son coût : 470 000 euros. Là aussi, les quatre financiers se partagent l’investissement en prenant chacun à leur charge 25 % du coût total.