(Communiqué)

 

 

 

L’Association pour les Recherches sous-marines en Roussillon a tenu son assemblée générale 2020 dans ses locaux de Port-Vendres. Réunie habituellement début décembre, elle a été décalée à fin janvier en raison de la situation sanitaire et a associé participation physique et en visio-conférence. Une réunion qui s’est tenue sans public ni invités afin de limiter l’affluence pour d’évidentes raisons de précautions sanitaires

 

La réunion a permis aux membres de faire le point sur le fonctionnement de l’Aresmar sous tous ces aspects, organisationnels et d’activité.
Malgré les difficultés rencontrées durant l’année 2020 pour développer une vie sociale, culturelle et associative riche, les activités ont pu avoir globalement lieux comme prévu, même si la préparation de la saison a été handicapée par le premier confinement. Ainsi, les bilans dressés lors de la réunion ont permis de revenir sur les prospections archéologiques réalisées à Port-Vendres en été et sur les fouilles conduites à Collioure cet automne. Deux opérations qui se sont parfaitement bien déroulées, et apportent des résultats intéressants, notamment à Collioure.

Le bilan complet de cette opération ne sera achevé que dans quelques temps, le second confinement et le couvre-feu ayant empêché d’y travailler rapidement. Parallèlement à ces opérations en eaux Catalanes, deux opérations étaient programmées à l’étranger, sur le lac de Tibériade, et à Tyr, au Liban. Si la première a pu avoir lieu ce n’a malheureusement pas été le cas de la seconde en raison de la situation sanitaire, économique et sociale locale.
Un bilan riche qui est notamment permis par l’engament des bénévoles à hauteur de plus de 3 000 heures sur l’année, passées sur les chantiers de terrains, mais aussi pour la préparation de ces derniers et la gestion de la structure. La trésorière de souligner « une situation sanitaire saine grâce à l’engagement matériel ou financier des partenaires de l’ARESMAR (État, Région, Département, Communes de Collioure et Port-Vendres, fédérations de plongée – FFESSM notamment), mais aussi à grâce à des dons et des abandons de frais consentis par les membres ».
L’ensemble des bilans et rapports présentés ont été approuvés à l’unanimité.
En espérant que les mois à venir offriront d’ici à fin 2021 un contexte plus favorable au développement de la vie sociale et collective ».