Colère des habitants du quai Pierre Forgas

Rien ne va plus depuis plusieurs semaines maintenant, sur le quai Pierre Forgas, à Port-Vendres, où les riverains craquent, les uns après les autres, suite à l’implantation de conteneurs spéciaux pour la collecte des ordures ménagères.
Si les habitants du site s’accordent tous à reconnaître que la mise en place de ces conteneurs est une nécessité, en revanche ils contestent à l’unanimité le choix du site pour leur implantation : « Nous avons les odeurs, et en plus la pollution visuelle ! Impossible d’y échapper, dès que nous sortons de nos logements nous y tombons dessus ! », ne décolère pas une habitante. « J’avais déjà écrit l’an passé, il y a un an pile-poil !, à monsieur le maire pour le sensibiliser à notre problème, afin qu’il intervienne… En vain ! On nous dit que c’est une compétence qui relève de la communauté de communes Albères/ Côte Vermeille, je veux bien le croire, mais cela ne justifie pas que rien ne soit fait, que ça ne bouge pas ! Regardez Monsieur Rède à Banyuls, il est bien intervenu, lui, pour les faire enlever de la plage des Elmes ces conteneurs qui défigurent le paysage. Pourtant, à ma connaissance, le village de Banyuls adhère bien à la même communauté de communes que Port-Vendres !… Monsieur Roméro n’aurait donc aucun pouvoir dans sa commune ? Je ne le crois pas ! ».
Depuis effectivement un an maintenant, entre habitants et certains restaurateurs dont les poubelles débordent généreusement sur les trottoirs, les conditions de voisinage n’ont cessé de se dégrader sur une partie du quai Forgas… qui plus est le plus attractif et le plus commercial sur le port de la commune.
L’installation récente de ces conteneurs censés limiter les dégâts au niveau de la pollution visuelle notamment, et ce en récupérant l’intégralité des déchets du site, n’a en fait rien résolu car le choix des emplacements pour intégrer les poubelles publiques est loin d’être heureux. C’est même devenu « la » cause la plus génante : « Le bruit, les odeurs, les cafards, les terrasses qui ne cessent par endroits d’empiéter sur le domaine public au point, quelquefois, de rendre difficile l’accès à certaines habitations (…) ; et maintenant il y a ces conteneurs qui se dressent comme des blocs de pierre et défigurent le site. Tout cela est devenu insupportable », tempête un autre habitant du quai.
Un autre renchérit : « C’est d’autant plus lamentable que ce spectacle de pollution et d’insalubrité touche l’une des plus belles artères de la baie, avec ses immeubles classés, son architecture incomparable ailleurs sur le littoral, ses ambiances… La mairie doit évidemment chercher et trouver une solution, car le site de Port-Vendres ne mérite pas une telle absurdité ! ».
Des habitants bien décidés désormais à se rassembler pour peser de tout leur poids électoral dans la vie municipale !
Contacté par nos soins, Jean-Pierre Roméro (UMP), maire de Port-Vendres et sénateur-suppléant, admet l’existence du problème et, surtout, la difficulté à le résoudre : « Je ne fuis pas mes responsabilités. J’entends bien et je vois bien la situation. Il nous faudra certes réagir, mais comment ? Car ce que dénoncent certains habitants, qui est réel, d’autres, au même endroit, alors peut-être qu’ils ne sont pas directement concernés à la sortie de leur domicile, mais trouvent que la présence de ces conteneurs leur est devenue très utile, pour ne pas dire indispensable, pour évacuer les ordures de leurs établissements professionnels. Je vais organiser une rencontre entre tous les acteurs du site et la municipalité que je préside, et nous allons tenter de trouver une solution qui aille dans le bon sens, qui respecte en tout cas les souhaits des uns et des autres ».