Communiqué de presse.
« Eté 2003, la canicule fait 15 000 morts en France, et plus de 70 000 dans toute l’Europe !
C’est à ce moment là, choquée par tous ces décès que je décide de créer mon association « Présence, écoute & réconfort »… ces trois mots ne sont pas choisis au hasard car je me dis que s’il y avait eu, durant ce pic de chaleur, plus de présence, d’écoute et de réconfort auprès des personnes isolées, un grand nombre de ces décès auraient pu être évités

 

Une des premières actions que nous avons menées, les membres de mon bureau, nos bénévoles et moi-même, c’est la distribution de brumisateurs, de bouteilles d’eau et de ventilateurs auprès de personnes que nous avions consciencieusement répertoriées.

Depuis, bien que nos actions se soient étoffés, – fêtes des grands mères, fête des mères, Noël, et tant d’autres animations tout au long de l’année – nous n’avons jamais cessé notre surveillance active en cas de pic de chaleur et parallèlement à ça, nous organisons régulièrement des séances d’information et de prévention sur le sujet, sous des formes différentes ..l’année dernière, nous avons pensé qu’il était important d’associer les enfants à cette démarche, nous avions demandé à Rudy le clown d’intervenir afin que ce soit plus ludique et nous avons été agréablement surpris de voir à quels point les enfants se sont impliqués et ont pris le problème à coeur, en nous parlant de leurs grands pères et grands mères.
Port-Vendraise depuis si longtemps, je me targue de bien connaître la population du village et notamment nos personnes âgées ..je sais qui a des membres de famille proches qui veillent sur elles, qui a des aides ménagères qui sont très présentes, et qui sont les personnes totalement isolées et sur lesquelles il faut exercer une surveillance plus constante. Nous ne comptons ni notre temps, ni notre fatigue pour être en contact permanent avec elles, par téléphone et par visites à leur domicile .. à chaque pic de chaleur, nous sommes là. C’est un « travail » très prenant, alors je ne suis pas contre le fait qu’une autre association, nouvellement créée, décide de mener les mêmes actions, en distribuant eau et brumisateurs, – bien au contraire, j’approuve tout ce qui peut aller dans le sens du bien être de nos protégés – mais je pense qu’oeuvrant dans un même village, il y a des règles de bienséance à respecter, c’est une question d’éthique ; j’ai appris l’action ponctuelle de cette association par un article sur un réseau social et j’avoue avoir été contrariée que personne de son bureau ne soit venu m’en parler et surtout qu’elle laisse entendre qu’elle est la première à le faire… dommage ! ».

 

Marie-José CHIAJESE, présidente de l association « Présence, écoute & réconfort Port Vendres ».