Ça pourrait presque être un conte de Noël, et pourtant c’est bien réel…
Une bien jolie amitié transgénérationnelle, entre des enfants de l’établissement Saint-Jean, école privée de Perpignan, et des habitants de Port-Vendres

 

C’est à l’initiative d’Annick Gachet, animatrice responsable des ateliers périscolaires de cet établissement, que des enfants de 3 à 4 ans, demi-pensionnaires, ont fabriqué de leurs petites mains et avec soin, ces cartes de Noël destinées à être distribuées aux personnes du 3e âge de Port-Vendres.
Cette belle histoire a débuté l’année passée, quand Annick, venue participer à des manifestations organisées par l’Association Présence, Ecoute et réconfort, a été séduite par les actions menées par la présidente Marie-José Chiajese et ses bénévoles, et a voulu apporter sa contribution en faisant intervenir ces enfants, pour créer ce lien entre générations.
En remettant ces trente-deux cartes à Marie-José, chargée de les distribuer, Annick Gachet a tenu à souligner à quel point ces petits lutins avaient pris du plaisir à ce projet.
Toutes ces cartes ont été déposées la semaine passée dans les boîtes à lettres et chacun peut facilement imaginer la joie que cela aura apportée à leurs destinataires : un petit peu de la magie de Noël enfermée dans une enveloppe par des petits lutins.
Toujours dans la même idée, ces chers enfants ont confectionné une grande carte de vœux destinée à tout le personnel soignant de la maison de retraite de Port Vendres, à qui elle a été remise la semaine passée et qui a été très appréciée.
Marie-José Chajese tient à remercier chaleureusement Madame Gachet et ses généreux lutins pour cette très belle action.
Rendez-vous est déjà pris pour l’année prochaine, en souhaitant que la situation sanitaire permette une rencontre en réel entre ces deux générations, éloignées par l’âge, mais si proches par le cœur.