Jeudi 27 novembre 2014 : Exercice de sécurité civile

 

Un exercice de sécurité civile de terrain est organisé jeudi 27 novembre sur la commune de Pollestres dans le cadre du calendrier départemental de sécurité civile 2014. L’objectif est de tester l’organisation de la réponse de sécurité civile dans sa globalité en cas d’accident routier impliquant de nombreuses victimes.

Scénario :

  • vers 20h, un autocar transportant une cinquante de voyageurs de différentes nationalités, en provenance d’Espagne et à destination de Lyon, est victime d’un accident de la circulation à Pollestres. Pour une raison indéterminée, le véhicule fait une sortie de route sur la RD 900, au niveau du giratoire d’Emmaüs rond point Abbé Pierre, et tombe en contrebas, sur un chemin de vignes
  • plusieurs victimes sont à dénombrer  ; risque d’incendie et d’explosion du véhicule
  • déclenchement et engagement des moyens de secours publics, privés et associatifs pour porter secours aux victimes et évacuer les blessés ainsi que les impliqués (sapeurs-pompiers, SMUR, gendarmerie, ambulanciers privés, mairie de Pollestres, associations de sécurité civile, etc.).
  • la gendarmerie et le conseil général des Pyrénées-Orientales (direction des routes) assureront le bouclage du périmètreObjectifs : Cet exercice à pour but de tester :
  • les dispositions du plan ORSEC (organisation de la réponse de la sécurité civile) NOVI (nombreuses victimes) dans sa dimension globale (y compris l’évacuation des victimes). Ces dispositions ont été approuvées par arrêté préfectoral le 27 juin 2013 et mises à jour les 26 août 2013 et 5 février 2014
  • les plans blancs du centre hospitalier de Perpignan et des cliniques Médipôle et Saint-Pierre dotées d’un service d’accueil des urgences (prise en charge mutualisée des victimes)
  • le plan communal de sauvegarde (PCS) de la commune de Pollestres approuvé le 30 novembre 2011 (chaîne d’alerte, activation d’un centre d’hébergement d’urgence pour les personnes impliquées dans l’accident, etc.)
  • les modalités d’engagement de la cellule d’urgence médico-psychologique départementale(CUMP) par le médecin-régulateur du SAMUOrganisation :
  • dès 19h, rassemblement des figurants à la salle de fêtes Jordi Barre de Pollestres pour maquillage et distribution des pathologies par le SDIS
  • vers 20h, déclenchement de l’exercice après appel d’un témoin
  • en préfecture, activation du centre opérationnel départemental (COD) dans le cadre de la mise en œuvre du plan ORSEC NOVI ; activation de la cellule d’information du public (CIP)
  • en mairie, activation du PCS de la commune avec ouverture du centre d’hébergement d’urgence (salle Jordi Barre)
  • à proximité de l’accident, mise en place d’un poste de commandement opérationnel (SDIS) et d’un poste médical avancé (PMA) par le SAMU et le SDIS. Tri et mise en condition des victimes selon la classification « urgence absolue ou urgence relative » et évacuation vers les structures hospitalières ou sanitaires privées adaptées à leur pathologie. Évacuation des personnes impliquées vers le centre d’hébergement d’urgence de la commune (salle Jordi Barre)
  • Mise en place d’une cellule d’urgence médico-psychologique
  • installation d’une chapelle ardente  

     

     

     

     

     

     

    Interdiction temporaire de circulation : Pendant la durée de l’exercice (20h00 – 00h30), la circulation sera interdite sur la RD 900, dans sa traversée de la commune de Pollestres, entre les 2 giratoires (centre commercial Intermarché et Emmaüs). Des déviations seront mises en place par la gendarmerie et le conseil général (agences routières)

     

    Moyens humains engagés sur site :

  • service départemental d’incendie et de secours : 140
  • SAMU : 15
  • gendarmerie : 11 en début d’exercice
  • conseil général (service des routes) : 2
  • figurants (école d’infirmiers de Perpignan et fonctionnaires volontaires) : 50
  • associations : Croix blanche, ADRU, comité départemental de la FFSS
  • personnel de la mairie de PollestresServices impliqués sur l’exercice (sur site et au COD) : préfecture, mairie de Pollestres, SDIS, gendarmerie nationale, délégué militaire départemental, direction départementale des territoires et de la mer (CVOCER), conseil général (agences routières de Perpignan et Thuir) , ARS, hôpital de Perpignan, cliniques Saint-Pierre et Médipôle, centre hospitalier de Thuir, SAMU, Croix blanche, comité départemental de la fédération française de sauvetage et de secourisme (FFSS), association départementale de la réponse à l’urgence (ADRU).