Bizarre-bizarre, comprenne qui pourra : après son départ anticipé (le 1er juin) de la présidence de l’Université Perpignan Via Domitia (l’UPVD), Fabrice LORENTE vient de se retirer de la présidence de la Fondation de l’UPVD.

C’est Xavier PY, enseignant-chercheur en énergétique et génie des procédés qui lui succède. Celui-ci était déjà président de l’UPVD depuis le 28 juin dernier, élu par le conseil d’administration avec 23 voix pour et 8 abstentions.

Fabrice LORENTE, professeur de psycho-sociologie, avait été élu président de l’UPVD en 2012, reconduit à ce poste en 2016. Le 1er juin dernier il a rejoint – à la surprise générale – l’Inspection Générale de l’Administration de l’Education Nationale et de la Recherche (IGAENR).

Jusqu’à la semaine dernière encore, il n’était pas question pour Fabrice LORENTE d’abandonner la présidence de la Fondation de l’UPVD. Quel est l’élément déclencheur qui a « imposé » ce revirement de situation ? Bizarre-bizarre…